La triche peut toucher tous les jeux, y compris Pokémon GO. Niantic, développeur du titre, vient de poursuivre plusieurs hackers ayant distribué des versions trafiquées du jeu culte.

Avec Pokémon GO, le monde est devenu un immense terrain de jeu à explorer pour trouver les petits monstres. Cela fait désormais 3 ans que Niantic a sorti le jeu et aujourd’hui encore, il séduit des millions de joueurs réguliers. Cependant, obtenir certains Pokémon relève parfois du tour de force. Certains hackers ont ainsi mis au point des versions trafiquées du jeu culte et les ont proposées aux joueurs. Global++ a ainsi violé la propriété intellectuelle de Niantic avec PokéGo++, une version qui facilite l’expérience de jeu en proposant de nombreuses manières de tricher.

La fraude de Global++ ne se limite d’ailleurs pas à Pokémon GO. Les deux autres jeux développés par le studio (Ingress et Harry Potter Wizards Unite) sont aussi concernés par ces versions pirates. 20 membres de Global++ sont actuellement en cours d’identification en vue d’engager des poursuites. À l’heure actuelle, Global++ n’a pas répondu aux accusations mais a démantelé son site web ainsi que ses serveurs Discord.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de