En Australie, des trottinettes électriques ont été victimes d’un piratage surprenant. Un bricoleur anonyme a réussi à pénétrer dans le système informatique des appareils et les a programmés pour dire des obscénités. Une blague relayée sur les réseaux sociaux mais… qui ne fait pas rire tout le monde.

Le piratage de trottinettes électriques est en plein boom. Depuis début 2019, de nombreuses entreprises spécialisées dans la location de trottinettes électriques ont vu leurs modèles hackés. Si ces piratages ont été à l’origine d’accidents et de défauts de freinage, d’autres cas plus insolites ont été constatés. C’est le cas à Brisbane (Australie) où des trottinettes piratées ont surpris des utilisateurs à cause de ce qu’elles disaient.

Une trottinette Lime à Lyon © Benoît Prieur / Wikimedia Commons / CC BY-SA 4.0

Un pirate informatique s’est amusé à détourner les messages émis par les trottinettes de l’entreprise Lime. Il les a reprogrammées et depuis, elles disent des choses obscènes comme « Ne m’emmenez pas, je n’aime pas être chevauchée ».

La « blague » a été partagée sur les réseaux sociaux mais elle n’a pas manqué de faire réagir Nelson Savanh, le responsable des affaires publiques de Lime pour l’État du Queensland. Il a jugé cet acte peu intelligent et pas drôle. À cause de cela, Lime a été contraint de retirer de la circulation 8 trottinettes. Mais le pirate n’a pas été interpellé.

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Loris Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Loris
Invité
Loris

Trop obscène, en effet…
????????????