Cela fait déjà quelques années que les chercheurs tentent de mettre au point une pilule contraceptive pour hommes, afin de mettre sur le marché un nouveau moyen contraceptif que certains recherchent. En revanche, les quelques tentatives étaient des échecs puisque bien souvent, la libido était fortement impactée par la même occasion. Cette semaine, des scientifiques américains ont néanmoins annoncé qu’ils avaient réussi à mettre au point un médicament expérimental qui semblait sûr, tolérable et efficace. Explications.

En quoi consistait l’expérience ?

Angoisses, oublis, peur de grossir, budget : les conséquences de la pilule contraceptive sur certaines femmes sont considérables et les chercheurs tentent de mettre au point des alternatives qui pourraient proposer des solutions. Dans un futur proche, la formule contraceptive par pilule sera également proposée aux hommes. Afin d’y parvenir, les chercheurs se sont appuyés sur un (faible) échantillon de 40 volontaires, sur une première période de 28 jours.

Plusieurs groupes étaient formés et recevaient une dose différente de ce nouveau médicament, pour voir les différents effets secondaires. Au bout de 24 heures, les chercheurs ont commencé à voir les effets et bingo, la libido n’est pas diminuée. Il n’y avait pas d’effets secondaires importants, et surtout pas de “dysfonction érectile”, ou de problème d’érection. Il faut savoir que cette pilule combine deux activités hormonales en une, et permet de diminuer la production de sperme.

Dénommée 11-beta-MNTDC, cette pilule est une forme modifiée de testostérone présentant à la fois des caractéristiques progestatives (ce qui a pour effet de bloquer la production de sperme) et androgènes (fonction d’équilibrages hormonales). De par son mode de fonctionnement, cette pilule ne rendra évidemment pas stérile.

Peu d’effets indésirables

Pour le moment, les résultats sont assez limités dans le sens où il y a eu peu de sujets (40), et peu d’expérimentations. Mais dans les faits, c’est un immense élan d’espoir pour le développement d’une pilule sûre et sans gros effets secondaires pour les hommes. Équilibré, ce produit semble être capable de limiter voir de bloquer la production de sperme, et ainsi offrir une nouvelle solution contraceptive.

Après l’étude, les participants n’ont pas montré d’effet indésirable ni de grave problème clinique. La production de deux hormones, appelées LH et FSH, nécessaires à la fabrication de sperme, montre logiquement des réductions significatives de niveau. Sur les 40 participants, très peu ont eu des effets secondaires sur leur organisme, mais il ne faut pas oublier de les mentionner : fatigue, maux de tête et acné sont les principales conséquences négatives, d’après les premières expériences. Les conséquences sont donc relativement mineures pour les auteurs de l’étude.

En ce qui concerne les effets sur l’activité sexuelle, il n’y a également rien de grave, pour les chercheurs. Cinq hommes ont déclaré ressentir de légers changements dans leur libido, et deux de légers problèmes d’érection. Pour les scientifiques, un médicament basé sur les hormones possède malheureusement obligatoirement des effets secondaires sur certains organismes. Malgré tout, il faudra encore plusieurs années avant que la 11-beta-MNTDC ne soit disponible pour les hommes. En effet, les chercheurs estiment que pour le moment, il faudrait au minimum trois mois de traitement avant d’arriver à stopper la production de sperme. Pour eux, la grosse avancée de l’expérience, c’est qu’ils ont réussi à montrer que les hormones sont capables de contrôler les fonctions des testicules. Les résultats ont été présentés à l’ENDO 2019, à la Nouvelle-Orléans, dimanche dernier.

COMMENTEZ
6

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
4 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
tartenfiondufionregardBrunoLeslie-keeryan O'CanklyDiego48 Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Diego48
Invité
Diego48

Un degré de plus est atteint dans le « déni d’humanité » , dans le suicide collectif organisé de notre espèce !

regard
Invité
regard

10% de problèmes c’est peu pour vous ?