Nous sommes sur le point de convertir la lumière du Soleil en carburant illimité

A l’heure où de nouvelles alternatives émergent pour produire une énergie éco-responsable, des chercheurs travaillent à une nouvelle technique inspirée de la nature. Via un processus étonnant, ils parviennent à créer une énergie renouvelable en absorbant la lumière du soleil comme le font les plantes. La photosynthèse synthétique pourrait ainsi devenir le fournisseur d’énergie de demain.

LA PHOTOSYNTHÈSE, GÉNÉRATEUR D’ÉNERGIE DEPUIS TOUJOURS

Parmi les procédés naturels, la photosynthèse est l’un des plus connus de notre planète. Utilisé notamment par les plantes, il consiste en la captation de l’énergie lumineuse afin par la suite de la synthétiser en un « carburant » nécessaire à la survie de nombreux organismes. Cette méthode de transformation de l’énergie est également connue par les industriels. Son procédé a été repris afin de produire entre autres les combustibles fossiles.

L’enjeu écologique et environnemental a poussé les scientifiques a développé une nouvelle manière de produire une énergie renouvelable et moins dangereuse pour notre planète. La photosynthèse a alors servi de base à une étude menée par l’université de Cambridge.

Les chercheurs ont recréé de manière semi-artificielle ce procédé en y ajoutant un élément précis : l’hydrogénase, « une enzyme présente dans les algues, capable de réduire les protons en hydrogène » disparue suite à l’évolution des espèces.

QUELS SONT LES AVANTAGES DE LA PHOTOSYNTHÈSE ARTIFICIELLE ?

En imitant la photosynthèse, les chercheurs peuvent à la fois collecter et stocker l’énergie produite, générant ainsi une nouvelle ressource potentiellement exploitable et illimitée. Cependant, la technique présenterait un autre avantage : contribuer à la réduction des taux de dioxyde de carbone dans l’atmosphère.

Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs doivent créer une batterie fonctionnant grâce à la biochimie de la lumière d’un complexe enzymatique appelé photosystème II. Cette enzyme est indispensable au bon fonctionnement de la photosynthèse et donc à l’élaboration des batteries de demain.

UNE TECHNIQUE ENCORE EN DÉVELOPPEMENT

Avant d’utiliser au quotidien cette source d’énergie illimitée, de nombreuses recherches restent à faire. L’équipe doit entre autres déterminer l’équilibre parfait entre les matériaux et processus naturels et artificiels. Cet équilibre permettra ensuite de créer cette dite énergie qui sera à la fois propre mais aussi peu coûteuse.

« Cela pourrait être un excellent point de départ pour le développement de technologies solaires plus efficaces. L’approche pourrait être utilisée pour coupler d’autres réactions afin de déterminer ce qui peut être fait, apprendre de ces réactions et ensuite construire des pièces synthétiques plus robustes pour de futures technologies à énergie solaire ».


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux