Ces photographies illustrent votre abus de la technologie… Il est temps de se réveiller

Nombreux sont les artistes dont les créations sont mises au service d’une cause : l’écologie, le féminisme, la cruauté envers les animaux, le sort réservé aux migrants en Europe ont été des causes tout particulièrement défendues ces dernières années par les artistes du monde entier. Notre artiste du jour, Benjamin Von Wong, a pour spécialité de recycler nos e-déchets pour en faire des décors post apocalyptiques. L’occasion de nous interpeller sur notre consommation excessive de la technologie, et sur la quantité de polluants non recyclables que nous créons chaque année.

Von Wong a en effet décidé de s’engager et de nous interpeller. Après une série subjuguante d’installations de linge transformées en vague et sortant d’immenses machines pour interpeller sur la pollution de l’eau potable par les plastique de nos vêtements, il s’attaque ici à la pollution causées par nos objets électroniques. Un problème de masse, car peu d’entre nous en sommes conscients, mais ces matières globalement non recyclables polluent en quantité. Pour vous donner une idée, aux États-Unis, c’est 142 000 ordinateurs qui ont été jetés, par jour par leur propriétaire. Un phénomène dû à notre besoin croissant de technologie et à l’obsolescence programmée utilisée pour faire du profit par les géants de la tech.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Von Wong (@vonwong) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Von Wong (@vonwong) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Von Wong (@vonwong) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Von Wong (@vonwong) le


Se vouloir libre, c’est aussi vouloir les autres libres.

— Simone de Beauvoir