Avec ce cliché d’une mère nourrissant son oisillon sur une plage de Floride, Karen Mason pensait avoir saisi un instant touchant. Mais elle a rapidement découvert que la nourriture en question était un mégot de cigarette.

Une photo qui symbolise l’impact de la pollution sur la faune sauvage

À l’origine, Karen Mason souhaitait réaliser des clichés alertant le public sur la présence d’oiseaux nicheurs sur les plages. Mais lorsqu’elle a consulté ces deux images sur son ordinateur, montrant une mère Bec-en-ciseaux noir en train de nourrir son petit, il s’est avéré que la chose que l’oisillon tenait dans son bec était un mégot de cigarette. Selon elle, la mère oiseau l’aurait ramassé dans l’eau en pensant qu’il s’agissait d’un petit poisson.

La photographe a ensuite publié les clichés montrant la mère tentant de nourrir son petit et l’oisillon tenant le mégot dans son bec (voir ci-dessous) sur Facebook. Ils étaient accompagnés des légendes : « Si vous fumez, ne laissez pas trainer vos mégots » et « ce jeune Bec-en-ciseaux s’est vu offrir un mégot de cigarette par ses parents. Il est temps de nettoyer nos plages et d’arrêter de les traiter comme s’il s’agissait de cendriers géants. »

this Skimmer chick was offered a cigarette butt by it’s parent. It’s time we cleaned up our beaches and stopped treating them like one giant ash tray. #nobuttsforbabies

Publiée par Karen Catbird sur Mercredi 26 juin 2019

« Les gens ne semblent pas se rendre compte de leur nocivité »

Sans surprise, ces deux publications ont été massivement partagées par les internautes et ont suscité des centaines de réactions indignées. Comme Karen Mason l’a expliqué à CBS : « Ces détritus sont assez communs sur la plage de St Pete. Ce sont généralement des mégots de cigarettes, des bouchons de bouteilles ou des pailles. Les gens ne semblent pas se rendre compte de leur nocivité pour la faune sauvage locale. »

Nos mégots ont un impact dévastateur sur les animaux  Czintos Odon / Shutterstock.com

La photographe espère que la démocratisation de ce type d’actions permettra de sensibiliser les gens à l’impact de la pollution sur les espèces nichant sur les plages : « Jeter ses mégots sur les plages est interdit. Beaucoup de personnes ignorent qu’ils sont fabriqués à partir d’acétate de cellulose, qui met des années à se décomposer dans la nature, elles pensent qu’ils sont uniquement faits de papier et de matières biodégradables. »

If you smoke, please don’t leave your butts behind

Publiée par Karen Catbird sur Lundi 24 juin 2019

COMMENTEZ
2

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
JeanErbibou Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Erbibou
Invité
Erbibou

Fake News ,l’instinct animal ne peut pas faire qu’un oiseau nourrisse son petit avec un mégot