Image d’illustration — Hilary Ifeanyi BASIL / Shutterstock.com

Une sculpture de pénis en pierre a été découverte sur un ancien site romain, en Espagne. Il mesure 46 cm de long, ce qui constituerait la plus grande sculpture romaine de phallus jamais découverte. Selon des experts, des organes génitaux ciselés ont peut-être été sculptés et exposés pour conjurer le mauvais sort. Un choix particulier effectivement, mais pourquoi pas ! En tout cas, cette œuvre a été découverte dans la région de Cordoue en Espagne. 

Un phallus ornemental ?

Le phallus était un symbole important dans la culture romaine antique. Des objets de cette forme étaient souvent utilisés pour conjurer le mauvais sort ou pour aider à améliorer la virilité. C’est d’ailleurs pour cela que l’on trouve des sculptures de phallus sur les sites romains antiques. Cependant, le pénis en pierre découvert récemment a interpelé en raison de sa taille supérieure à la moyenne ! « Celui-ci est exceptionnellement grand », a déclaré Andrés Roldán Díaz, archéologue à l’université d’Estrémadure en Espagne et directeur du Musée historique de Nueva Carteya. « Nous recherchons actuellement si un modèle de dimensions similaires a déjà été trouvé. » Mais pour l’instant pas de concurrent !

On trouve souvent ces sculptures à l’extérieur des bâtiments et autour des fenêtres et des portes, et il apparaissent même comme un motif pour orner des lieux de réunion publics, comme l’explique Adam Parker, doctorant à l’Open University au Royaume-Uni, qui étudie notamment les phallus romains. « Dans la psyché romaine, ces espaces étaient particulièrement menacés par les dangers surnaturels car les lieux de rencontre et de croisement sont les endroits où les gens interagissaient naturellement », a écrit Parker. « Les forces malignes du mauvais œil étaient considérées comme particulièrement puissantes là-bas. »

Un site renfermant plusieurs secrets

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, en plus d’être posés sur les bâtiments, les phallus sont également portés en tant que pendentifs dans le but d’améliorer la virilité et la fertilité. Par exemple, en juin, des détecteurs de métaux au Royaume-Uni ont permis de découvrir un pendentif de pénis en argent !

Quoi qu’il en soit, cette incroyable sculpture n’est pas la seule découverte remarquable ! Les fortifications romaines du site (dont la tour portant le phallus) avaient été construites au-dessus des bâtiments ibériques existants. Cela met alors en évidence « une histoire beaucoup plus complexe que ce à quoi on pourrait s’attendre de ces sites archéologiques », a déclaré Díaz à El País.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments