― Flowersandtraveling / Shutterstock.com

D’après les autorités sanitaires américaines, le variant Omicron représenterait plus de 95 % des nouveaux cas de Covid-19 aux États-Unis. Albert Bourla, le patron de Pfizer, a ainsi annoncé lundi dernier qu’un vaccin ciblant ce variant sera prêt en mars.

Un vaccin efficace contre Omicron

Le patron de la société pharmaceutique avait déclaré en novembre dernier que son entreprise planchait déjà sur un vaccin ciblant Omicron. Aujourd’hui, il annonce que ce vaccin sera disponible en mars. « Je ne sais pas si on en aura besoin, je ne sais pas si, ni comment il sera utilisé, mais nous serons prêts. L’usine a déjà commencé la production », a-t-il déclaré sur la chaîne financière américaine CNBC.

Des données fournies par le Royaume-Uni démontrent que les vaccins de Pfizer et Moderna sont efficaces à seulement 10 % pour prévenir des cas symptomatiques du variant Omicron vingt semaines après la seconde dose. M. Bourla a ainsi expliqué que son entreprise espère pouvoir développer un vaccin qui sera tout particulièrement efficace contre les infections, car la protection contre les hospitalisations et les cas sévères est assez raisonnable avec une troisième dose des vaccins qui sont déjà disponibles à l’heure actuelle.

Ce dernier indique qu’il est nécessaire de mener des études pour savoir si une quatrième dose est nécessaire. En Israël, les autorités ont décidé d’injecter une quatrième dose des vaccins Pfizer et BioNTech aux personnes de plus de soixante ans et aux travailleurs de la santé. Les scientifiques du pays auraient découvert qu’une quatrième dose multiplie par cinq les anticorps qui protègent contre le virus une semaine après avoir reçu le vaccin.

— Naeblys / Shutterstock.com

Moderna travaille sur une dose de rappel

De son côté, le directeur général de Moderna, Stéphane Bancel, a indiqué que son entreprise travaillait sur une dose de rappel qui serait disponible cet automne. Celle-ci ciblera également le variant Omicron.

« Nous discutons actuellement avec des responsables sanitaires du monde entier pour décider de ce que nous pensons être la meilleure stratégie pour le rappel potentiel pour l’automne 2022. Nous pensons qu’il contiendra Omicron, mais pourrait aussi inclure d’autres éléments. Nous devons faire attention à essayer de garder un temps d’avance sur le virus, et non rester derrière lui », a-t-il déclaré.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments