En Occitanie, le Tarn dit stop aux perturbateurs endocriniens. Le département vient de signer une charte qui vise à protéger et à informer les locaux sur ces molécules nocives, et à long terme, de totalement les éliminer.

Le Tarn dit non aux perturbateurs endocriniens

Le Tarn est un département français de la région Occitanie, dans le sud-ouest de la France. La particularité de ce territoire c’est qu’il a la volonté de se débarrasser totalement des perturbateurs endocriniens. Pour rappel, selon la définition de l’OMS, un perturbateur endocrinien est une substance qui altère les fonctions du système endocrinien et qui induit des effets néfastes dans un organisme intact.

On retrouve ces perturbateurs absolument partout au quotidien : dans les produits sanitaires, les vêtements, le mobilier… Alors, le Tarn veut agir contre cette menace pour protéger ses habitants des produits toxiques. Le conseil départemental vient ainsi de signer une charte nommée “Villes et Territoires sans perturbateurs endocriniens”, réalisée par le Réseau environnement santé (RES). Le Tarn est le premier département français à s’engager ainsi.

Comment leur plan va-t-il concrètement s’organiser ?

L’objectif du département est dans un premier temps de limiter l’usage des perturbateurs endocriniens, pour ensuite les éliminer totalement. Mais comment vont concrètement s’organiser leurs actions ?

D’abord, à travers les collèges, qui sont gérés par les départements, contrairement aux écoles (villes) et lycées (régions). Dans les collèges donc, les cantines vont devoir utiliser des produits issus de l’agriculture biologique. Les matériaux pour cuisiner et cuire les aliments seront également garantis sans perturbateurs endocriniens.

Ensuite, le Tarn aimerait faire signer une clause “sans perturbateur” à toutes les entreprises du marché public qui sont liées au département. Celle-ci les obligera à respecter les volontés du territoire, et à ainsi protéger les locaux de ces molécules invisibles, mais très nocives.

Enfin, plusieurs opérations de sensibilisation auront lieu avec les différents publics : professionnels de la santé, et habitants du Tarn. Une belle initiative de ce département, qui on l’espère, inspirera tous les autres. Et vous, pensez-vous qu’il est possible de totalement éliminer les perturbateurs endocriniens d’un territoire ?

COMMENTEZ
2

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
2 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Saez ChrysBellet Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Bellet
Invité
Bellet

Si cela est vrai , je dis bravo ! Quelle belle initiative !

Saez Chrys
Invité
Saez Chrys

Bravo le Tarn !