L’étendue toujours plus grande des territoires urbanisés au détriment de la nature perturbe l’écosystème, ainsi que le développement d’une faune et d’une flore en bonne santé : cela nuit à la biodiversité.

Les Pays-Bas, souvent en avance en matière de politique environnementale, nous montrent une fois de plus l’exemple en végétalisant le toit de leurs abribus (316 abribus ont déjà été fleuris). Cette initiative n’a pas que pour but une visée esthétique, mais également d’améliorer la qualité de l’air, de rafraîchir l’atmosphère et d’offrir de quoi butiner aux abeilles, qui disparaissent dangereusement.

La fleur choisie pour cette initiative est le sedum, une fleur rustique présente en Hollande. Mais les ambitions environnementales d’Utrecht ne se limitent pas à fleurir des abribus ; en effet, la ville veut également s’attaquer aux bus en tant que tels, et remplacer ces derniers par des bus électriques. Finalement, leur plus grand objectif est de créer, d’ici 2028, une flotte de transports en commun neutre en carbone.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de