Image montrant le dispositif cutané — © UC San Diego

Des chercheurs américains ont récemment dévoilé un étonnant dispositif cutané. Capable de fournir en temps réel de nombreuses informations sur la santé de l’individu le portant, le dispositif promet de révolutionner le diagnostic et le suivi de nombreuses maladies.

Un véritable laboratoire miniature

Présenté dans la revue Nature Biomedical Engineering, ce patch de la taille d’un timbre-poste permet non seulement de suivre la tension artérielle et le rythme cardiaque en continu, mais peut également déterminer les niveaux de glucose, de lactate, d’alcool ou de caféine dans le sang. En tant que de tel, il constitue une percée majeure dans le domaine des dispositifs portables visant à fournir différentes données afin d’améliorer la santé et la forme physique d’un individu, et pourrait également être utilisé pour faciliter le suivi de nombreux patients, notamment les enfants.

« En surveillant régulièrement leur santé, ce type de dispositif serait très utile aux personnes souffrant de maladies sous-jacentes », estime Lu Yin, chercheur à l’université de San Diego et premier auteur de l’étude. « Il constituerait également un excellent outil pour la surveillance des patients à distance, en particulier pendant la pandémie de Covid-19, avec des patients réduisant au minimum leurs visites à l’hôpital. »

Si les capteurs intégrés aux appareils grand public, tels que les montres connectées, sont actuellement capables de surveiller notre rythme cardiaque ainsi que la quantité d’oxygène dans notre sang, des appareils plus avancés, permettant une surveillance plus spécifique comme celle des niveaux de glucose chez les patients diabétiques, se révéleraient particulièrement utiles. Selon l’équipe, ce nouveau patch cutané permet tout cela à la fois, et ce, sans les procédures invasives et potentiellement pénibles habituellement requises, pouvant inclure la pose de cathéters.

Le patch permet de surveiller simultanément la pression artérielle et les niveaux de différentes molécules dans le sang — © Wang lab / UC San Diego

En dépit de sa taille très réduite, le dispositif inclut une foule de capteurs reposant sur une ingénierie particulièrement pointue : pour détecter le lactate, la caféine ou l’alcool, le patch va libérer une substance particulière dans l’épiderme du sujet pour le faire transpirer, puis examiner la sueur elle-même afin de déterminer leurs niveaux dans le sang.

Les chercheurs envisagent l’ajout de nouveaux capteurs pour détecter certaines maladies

Cette nouvelle technologie prometteuse est le fruit de deux efforts différents menés au Centre des capteurs portables de l’université de Californie à San Diego. Elle combine les travaux visant à développer de nouveaux dispositifs portables pouvant surveiller une foule de signaux différents à la fois, à partir de changements chimiques ou électrophysiologiques, avec les recherches sur des patchs cutanés assurant la surveillance de la pression artérielle.

Pour les chercheurs, la prochaine étape consistera à ajouter de nouveaux capteurs, qui pourraient notamment permettre au patch de détecter certaines maladies. Ils prévoient également de rendre ce dispositif encore plus petit, afin qu’il puisse embarquer sa propre source d’alimentation et son propre émetteur sans fil et devienne « un système complet qui puisse être facilement porté ».

2
COMMENTEZ

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
PopolTOTO Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
TOTO
Invité
TOTO

Foutez-nous la paix avec votre technologie de merde, on voit où ça nous mène le tout numérique ! Demain passeport obligatoire, tous pucés avec le vaccin, carte sans contact, plus de monnaie, etc. Nous ne sommes que des rats de laboratoire tracés, traçables, constamment sous surveillance « pour notre bien ». STOP.

Popol
Invité
Popol

Tu ne semble pas bien comprendre les enjeux et les sujets que tu évoque. Si tu veux te renseigné sur des sujets fais le bien et argumenté correctement. Merci.