2. Naegleria fowleri

Également connue sous le nom de bactérie mangeuse de cerveau, Naegleria fowleri est une espèce découverte en 1965. Elle se cache généralement dans les eaux douces chaudes ou dans les eaux contaminées non traitées. Lorsqu’elle pénètre dans le corps humain, elle provoque une infection et une inflammation rares, mais mortelles. Les décès – et le surnom du parasite – sont notamment dus au fait que le parasite agit en détruisant le tissu cérébral en le « mangeant ». Les médecins appellent cette maladie la méningo-encéphalite amibienne primaire.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments