Envie de partir en croisière ? Attention, l’air sur un paquebot est plus pollué qu’en centre-ville

Vous pensiez partir cet été en croisière pour échapper à la ville et à sa pollution ? Vous n’avez peut-être pas fait le bon choix. Selon des journalistes britanniques, l’air à bord d’un paquebot serait encore plus pollué qu’en plein centre-ville d’une grande agglomération. Une nouvelle révélation qui vient corroborer de nombreuses accusations de pollution faites à l’encontre de ces géants des mers. 

 

UN AIR PLUS POLLUÉ QU’EN PLEIN CENTRE-VILLE

L’émission Dispatches : Secrets of Your Cruise, diffusée au Royaume-Uni sur Channel 4 vient de révéler une nouvelle facette des paquebots : l’air à bord y serait encore plus pollué qu’en centre-ville. Les journalistes de l’émission ont embarqué incognito à bord du paquebot Oceana, de la compagnie P&O Cruises. À l’aide d’un compteur P-Trak, ils ont compté 84 000 particules ultra fines par centimètre cube sur le pont du navire. Un chiffre impressionnant quand on sait qu’en plein coeur d’une ville comme Londres, on en dénombre que 38 400.

Ce qui inquiète tout particulièrement les spécialistes, c’est que ces particules ultra fines sont très dangereuses pour notre santé. « Les particules plus grosses généralement inhalées restent emprisonnées par le mucus des voies respiratoires ou par les poils situés dans les narines. Mais les ultra fines pénètrent dans le poumon et se disséminent dans le corps », explique Matthew Loxham, expert en pollution de l’air à l’Université de Southampton.

L’air à bord de l’Oceana serait 2 fois plus pollué que dans le centre-ville de Londres

 

LE CARBURANT DES NAVIRES MIS EN CAUSE

Comme le rappellent les chercheurs, les paquebots sont soumis à des régulations environnementales moins nombreuses en dehors des eaux territoriales. La principale source de pollution de ces navires serait leur carburant. Un fuel lourd contiendrait 3500 fois plus de soufre que le carburant pour Diesel autorisé sur route. D’après une étude de la Fédération France Nature Environnement, un paquebot à l’arrêt pourrait d’ailleurs polluer autant qu’un million de voitures ! Les paquebots représentent donc une réelle source de pollution.

Selon un rapport de l’OCDE datant de 2014, le transport maritime est responsable de 5 à 10 % des émissions mondiales d’oxyde de soufre, un polluant qui accroît le niveau d’acidité des océans et participe à la formation de « mauvaise ozone ». Pire, selon l’ONG Transport and Environnement, environ 50 000 morts prématurées en Europe sont imputables à la pollution atmosphérique maritime. Lieu de vacances et de détente, les paquebots constituent donc aussi une réelle menace pour l’environnement comme pour notre santé. Et si des efforts sont réalisés, à l’image du groupe Carnvial Corporation (propriétaire de la compagnie P&O Cruises) qui a réduit sa consommation de carburant et ses émissions de 28 % depuis 2005, il ne faudrait surtout pas négliger le danger que représentent ces géants des mers.

Un paquebot est une source de pollution dangereuse pour l’environnement et pour notre santé

Trois astéroïdes ont été baptisés du nom des présentateurs de “C’est pas sorcier”

— @Alex_Dobro