— Bildagentur Zoonar GmbH / Shutterstock.com

Lorsque vous conduisez à Paris vous avez peu de risques d’être verbalisé pour avoir grillé l’arrêt au panneau stop. En effet, saviez-vous que la capitale française ne compte qu’un seul et unique panneau stop ? Explications.

Les automobilistes parisiens ne risquent pas réellement d’être verbalisés en ne s’arrêtant pas au stop. Il n’en existe effectivement qu’un seul dans toute la capitale, comme l’avait annoncé le 3 octobre 2012 la préfecture de police de Paris. Ce panneau stop est positionné “sur le domaine public, juste à la sortie d’une entreprise de matériaux de construction située quai Saint-Exupéry, dans le XVIe arrondissement”.

En l’absence de ce panneau, “c’est la propriété à droite qui constitue la règle en matière de circulation dans la capitale. Cette règle s’applique de la même manière aux ronds-points, dont celui des Champs-Élysées, qui se distingue néanmoins des autres par l’absence d’aménagement d’un terre-plein central, uniquement matérialisé par un rond zébré au sol”, avait de surcroît précisé la préfecture de police de Paris. Le conducteur doit donc laisser la priorité aux véhicules venant de droite. Ainsi, même si vous conduisez sur une route principale, si un autre conducteur vient de la droite et vous rentre dedans, vous serez responsable de l’accident.

La responsabilité est partagée dans le cas d’une vitesse excessive du prioritaire à l’approche d’une intersection, d’absence d’éclairage sur le véhicule du prioritaire, ou le fait pour le prioritaire, hors le cas des voies à sens unique, de circuler à gauche. La responsabilité peut être totale pour le prioritaire dans les cas suivants : au moment où le non-prioritaire s’engage, il n’a aucun véhicule sur sa droite dans son champ de visibilité ; lorsque le carrefour est entièrement dégagé et le prioritaire roule au double de la vitesse autorisée ; en cas d’abandon du droit de priorité”, avait également ajouté la préfecture.

Par ailleurs, il faut savoir que ce panneau a été retiré à plusieurs reprises par des inconnus du fait de son statut d’unique panneau stop de Paris. Il n’a ensuite pas été remis en place et en juin 2015 ne subsiste que son support. La préfecture de police s’était justifiée en expliquant que cela “relève d’un choix pragmatique. L’intervention à partir des voies secondaires serait rendue quasi impossible compte tenu du trafic, pénalisant ainsi notamment les résidents.” Néanmoins, le 30 janvier 2017, le Conseil de Paris a annoncé la suppression de certains feux rouges et leur remplacement par des stop pour des raisons de sécurité. 

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Bazinga Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Bazinga
Invité
Bazinga

Bonjour,
Il me semblait qu’il n’y en avait plus (https://saviezvous.fr/divers/combien-de-panneaux-stop-a-paris/) mais cela a peut-être changé comme vous l’indiquez depuis 2017…