Dans l’Etat de Virginie-Occidentale, un phénomène dangereux inquiète les autorités : le “wasping”. Cette pratique consiste à inhaler de l’insecticide en spray, afin de ressentir les mêmes effets physiques que lorsque l’on consomme de la méthamphétamine. Une habitude qui cause déjà des morts.

Le « wasping » présente de graves risques

Trois cas d’overdose à l’insecticide ont déjà été recensés dans le comté de Boone, en Virginie-Occidentale. Ces personne ont inhalé une trop forte dose d’insecticide en bombe. Il va sans dire que ce type de produit est dangereux pour l’être humain et, après les effets psychotiques et hallucinatoires recherchés, a un réel impact négatif sur l’organisme du “consommateur”.

En effet, ce type d’insecticide contient des pyréthrinoïdes. Ces substances chimiques permettent de tuer moustiques et guêpes après avoir bloqué leur système nerveux. Ce même blocage se produit chez un être humain lorsqu’il est exposé à une forte quantité. Les effets vont alors de simples maux de tête à des convulsions, voire à une overdose. 

Yevhenii Orlov / Shutterstock.com

La crainte d’une épidémie

Les autorités locales travaillent avec les centres médicaux régionaux afin de trouver un traitement contre les personnes qui se servent d’insecticide en tant que drogue, afin de les soigner avant qu’il ne soit trop tard. Mais le problème est plus global : les overdoses de drogue aux Etats-Unis sont un réel fléau de la société.

Fin 2018, on estimait déjà que l’espérance de vie à la naissance avait diminué à cause de ces trop nombreuses overdoses. En cause, de nombreuses drogues dont la cocaïne, la méthamphétamine ou encore l’héroïne. Mais si des pratiques telles que le wasping se généralisent, la situation risque de se dégrader une nouvelle fois.

D’autant plus qu’aux Etats-Unis, le prix de la plupart des drogues illégales monte en flèche. Il s’agit désormais du troisième pays où la drogue coûte le plus cher au monde. Mais le wasping présente la particularité d’être une pratique plus accessible financièrement, puisqu’elle se base sur des insecticides bon marché. C’est pourquoi les autorités américaines doivent veiller non seulement au trafic global mais aussi aux méthodes “alternatives” utilisées par les Américains pour se droguer, quitte à en perdre la vie…


COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de