Ouya : La console de jeu sous Android qui fait beaucoup parler d’elle !

Ouya est une console de jeux vidéo qui sera vendue moins de 100 dollars et tournera sur Android 4.0. Développée aux États-Unis, le projet a récolté plus de 8,5 millions de dollars en moins d’un mois sur la plateforme de financement collaboratif Kickstarter !

Aussi incroyable que cela puisse être, un nouvel acteur voudrait se faire une place sur le marché très concurrentiel des consoles de salon, Ouya. Face aux géants que sont Nintendo, Microsoft et Sony, peu de monde aurait eu l’envie de venir se frotter à ses entreprises. Et pourtant, présentée le 10 juillet dernier sur Kickstarter, le projet visant à développer Ouya a rassemblé son objectif de 950 000 dollars en seulement 8 heures ! Une campagne de financement qui s’est terminée le 9 août avec 8,59 millions de dollars arrivant de plus de 63 000 mécènes. Le projet Ouya a été crée par une ancienne dirigeante du groupe IGN Entertainment et spécialisée dans les jeux vidéo, Julie Uhrman. Son ambition est de « ramener l’innovation, l’expérimentation et la créativité sur le grand écran ». Encore à l’état de prototype, la console est en précommande et des livraisons sont prévus à partir d’avril 2013.

Pour le design de la machine, un designer suisse s’en est occupé et Ouya n’a pas à rougir devant la Playstation 3, la Xbox 360 ou la Wii. Elle se présente sous la forme d’un cube aux extrémités arrondies et aux courbes minimalistes. En ce qui concerne ses aspects techniques la Ouya disposera d’un System on a chip (SOC) Nvidia Tegra 3 quadruple cœur avec 1 Go de mémoire vive, 8 Go d’espace de stockage flash, une sortie HDMI supportant la définition full HD 1.080 p, un port USB 2.0, une prise Ethernet, des modules pour connexions sans fil Bluetooth Low Energy 4.0 et Wi-Fi (802.11 b/g/n).

Une puissance relative par rapport à ses concurrents mais sa force viendra de sa manette de jeu. Les créateurs se reposent beaucoup sur celle-ci qui permettra aux développeurs de créer des expériences de jeu innovantes. Le but de cette nouvelle console est d’encourager les développeurs à créer des jeux exclusivement pour Ouya. Nombre de ces professionnels du jeu vidéo sont démotivés par les consoles de salon standard, contraignantes en terme de développement et se sont donc orientés vers les plateformes mobiles ou réseaux sociaux. À l’heure d’aujourd’hui, Ouya compte déjà beaucoup de partenaires de renom comme Square Enix et Namco Bandai, un petit concurrent pour les géants du secteur mais ayant de bons avantages !

Pensez-vous que la Ouya peut gagner sa place sur le marché des consoles de salon ? 


Onze est la contraction de “undecim” en latin, qui signifie “dix et un”

— @DailyGeekShow