Biface acheuléen — © Didier Descouens / CC BY-SA 4.0

Déterminer quand les premières espèces humaines ont développé et utilisé des outils en pierre se révèle essentiel pour les anthropologues, car il s’agit d’une étape majeure de l’Évolution. De nouvelles analyses suggèrent que ceux-ci seraient apparus plusieurs dizaines de milliers d’années plus tôt que nous l’estimions jusqu’alors.

« Nos travaux fournissent les meilleures estimations possibles »

La capacité des hominines à tailler les pierres et à les utiliser à des fins spécifiques leur a ouvert de nouveaux horizons dans de nombreux domaines (chasse, construction, travail de la nourriture et des matériaux…). C’est pourquoi celle-ci est considérée par de nombreux chercheurs comme une étape décisive dans l’évolution humaine. Il a même été suggéré que la première utilisation des outils en pierre était antérieure au développement des pouces opposables, sous-entendant que nous brisions des pierres avant de pouvoir saisir quoi que ce soit.

Pour cette étude récemment publiée dans le Journal of Human Evolution, les chercheurs ont estimé la proportion d’artefacts en pierre susceptibles d’être découverts en se basant sur ceux qui avaient été jusqu’à présent déterrés. Leurs calculs ont révélé que les anciens hominines auraient utilisé des outils de l’Oldowayen il y a 2,617 à 2,644 millions d’années (jusqu’à 63 000 ans plus tôt que ce que suggéraient les précédents résultats), tandis que les outils de l’Acheuléen, légèrement plus sophistiqués, seraient apparus il y a 1,815 à 1,823 millions d’années (environ 55 000 ans plus tôt que prévu).

« Nos travaux fournissent les meilleures estimations possibles concernant le moment où les hominines ont produit pour la première fois ce type d’outils », estime Alastair Key, archéologue à l’université du Kent et auteur principal de l’étude. « Les implications sont multiples, mais cela suggère que des portions substantielles du registre des artefacts attendent encore d’être découvertes. »

Crâne de Sahelanthropus tchadensis, plus ancien hominine connu — © Didier Descouens / CC BY-SA 4.0

Une nouvelle méthode d’analyse statistique

Baptisée « estimation linéaire optimale » (OLE), la méthode d’analyse statistique utilisée ici avait précédemment été déployée dans le sens inverse pour estimer la durée de vie des espèces avant leur extinction, sur la base des fossiles les plus récents ayant été découverts, et s’était révélée globalement précise. Bien qu’elle constitue encore une approche émergente en archéologie, les auteurs de l’étude espèrent qu’elle sera amenée à se démocratiser.

Les meilleurs points de référence restent évidemment les découvertes faites sur le terrain, mais celles-ci n’offrent qu’un point de vue limité, et il est peu probable que les plus vieux outils en pierre déterrés jusqu’à présent par les archéologues soient les plus anciens jamais utilisés : beaucoup sont perdus à jamais et dater de tels artefacts se révèle particulièrement ardu. D’où l’intérêt d’utiliser des méthodes telles que l’OLE, qui permettent d’extrapoler à partir d’objets existants.

D’importantes implications pour les chercheurs

Bien que les outils en pierre les plus anciens jamais découverts, déterrés sur le site de Lomekwi, au Kenya, remontent à 3,3 millions d’années, le matériel disponible se révèle actuellement trop limité pour effectuer une analyse OLE. Selon l’équipe, la première utilisation de tels objets serait également largement antérieure à cette date.

« Identifier le moment où les hominines ont produit pour la première fois les technologies du Lomekwien, de l’Oldowayen et de l’Acheuléen est vital pour de multiples pistes de recherche sur les origines humaines », concluent les auteurs de l’étude.

2
COMMENTEZ

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Chaotix56 Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Chaotix56
Membre
Chaotix56

Mauvaise manip, posté deux fois le même message

Chaotix56
Membre
Chaotix56

« Les anciens hominines auraient utilisé des outils de l’Oldowayen il y a 2 617 à 2 644 millions d’années (jusqu’à 63 000 ans plus tôt que ce que suggéraient les précédents résultats), tandis que les outils de l’Acheuléen, légèrement plus sophistiqués, seraient apparus il y a 1 815 à 1 823 millions d’années (environ 55 000 ans plus tôt que prévu). »

Je crois qu’il manque des virgules non ?