La marque Haribo fête cette année le centenaire de la création de ses petits oursons en gélatine. Haribo est une marque allemande qui a été fondée en 1920 par Hans Riegel. Le nom de la compagnie vient du nom de son fondateur lui-même ainsi que du nom de sa ville d’origine : Hans Riegel Bonn. Le premier produit phare de la société fut l’« ours d’or ». C’est un bonbon en forme d’ourson fait à base de gélatine et de colorants. Haribo est l’une des entreprises les plus populaires dans la vente de confiseries gélifiées dans toute l’Europe.

Elle produit environ 350 000 tonnes de bonbons chaque année. Son chiffre d’affaires est estimé entre 2 et 3 milliards d’euros par an. En Allemagne seulement, Haribo détient 58 % des parts de marché des confiseries. À part ses propres bonbons, l’entreprise écoule aussi ceux de la marque Maoam, Zan, BärenSchmidt et Dulcia. Tout comme la société, ces petits oursons ont eux aussi leur petite histoire.

Les débuts d’Haribo

Le fondateur d’Haribo a commencé à confectionner des bonbons dans sa cuisine. Pour cela, il a utilisé une simple marmite en cuivre ainsi qu’un rouleau à pâtisserie pour créer des formes et une cuisinière pour chauffer le sucre. Un an après, Riegel s’est marié à Gertrud qui est aussi devenue sa première associée. Sa femme livrait donc les friandises pendant qu’il était dans la cuisine en train de créer de nouveaux produits. Avant de trouver le succès avec les oursons en gélatine, Riegel a conçu des bonbons durs.

Le prototype d’ourson

En 1922, le premier ours que Riegel a lancé fut l’ours dansant ou Tanzbären. Ces oursons dansants étaient plus grands et plus minces par rapport aux oursons de notre époque. En effet, pour leur donner forme, Riegel s’était inspiré de l’animation des ours dansants qui avaient autrefois diverti les enfants pendant un festival qui faisait une tournée partout dans l’Europe.

D’après Christian Bahlmann, le vice-président de la communication chez Haribo, le fondateur a choisi les oursons car ce sont des personnages très mignons et adorés par tous, en particulier les enfants. Le but de Riegel n’était pas de donner une forme à ses bonbons mais plutôt de leur attribuer une vraie personnalité.

bonbon Haribo

L’évolution des oursons gélifiés

Au cours des années, ces célèbres bonbons ont subi divers changements avant d’arriver à leur forme actuelle. En 1960, ils ont aussi changé de nom. En effet, la société les a baptisés « Goldbears ». Actuellement, ils sont vendus dans un packaging doré qui fait allusion à son nom. Dans chaque sac, il y a un assortiment de cinq saveur : framboise, citron, fraise, ananas et orange. Si, au début, ce produit était uniquement vendu en Allemagne, il est maintenant disponible dans au moins 100 pays. Chaque jour, Haribo livre environ 160 millions de Goldbears, et cela, dans plusieurs usines dans le monde.

L’origine des oursons gélifiés

Bien que Riegel soit le premier à les avoir commercialisés dans le monde entier, l’origine de ces oursons remonte à bien longtemps. En effet, selon Beth Kimmerle, auteure de livres sur la confiserie, ces oursons seraient les descendants de la boule de gomme, du délice turc et de la gomme à vin. Les bonbons gélifiés étaient donc un moyen de prendre une bouchée de fruits sous la forme de gelée et à portée de main. Riegel a donc exploité cette recette de gelée et lui a attribué une forme d’ourson afin d’attirer plus de clients.

bonbons Haribo
— roberaten / Shutterstock.com

Haribo a vite trouvé sa place sur le marché

En 1920, Riegel n’était pas le seul à vendre des confiseries. Fred W. Amend, un Américain, a lui aussi inventé les Chuckels, des friandises en gelée recouvertes de sucre. Ensuite, Henry Heide a lancé les Jujubes et Jujyfruits. Mais Riegel s’est vite trouvé une place sur le marché. En effet, il a ajouté des arômes et des colorants dans ses bonbons car, d’après lui, l’apparence et la texture comptent beaucoup.

En 1925, Riegel a aussi lancé la réglisse noire sous diverses formes, en bâton, en roue, mais aussi en ours. Ce produit fut baptisé Schwarzbär. Ce n’est qu’en 1930 que l’entreprise a commencé a engagé plus de 400 employés et a aussi lancé diverses variétés d’oursons en gelée.

Après la mort de Riegel en 1945, ses fils Paul et Hans ont repris l’affaire. C’est eux qui ont élargi la gamme de produits vendus par la société. Après avoir subi une rechute après la Seconde Guerre mondiale, les frères ont augmenté le nombre de leurs employés. En 1950, ces derniers ont atteint les 1 000. Pour se faire connaître encore plus, les frères ont décidé de passer au marketing. En effet, Haribo a commencé à faire de la publicité à la télévision et est devenue la première marque à passer à la télévision.

Bonbons Haribos
— Alexander Wallstrom / Shutterstock.com

Haribo est devenue une marque internationale

Haribo s’était plus développée en Europe et ce n’est que vers 1982 que ses produits ont été vendus aux États-Unis. Mais à son arrivée, Jelly Belly avait lui aussi fabriqué des oursons gommeux à base de fruits, d’amidon et de pectine. Ces bonbons étaient fortement appréciés outre-Atlantique. Afin de concurrencer ces entreprises locales, Haribo avait une stratégie : vendre ses produits aux supermarchés et améliorer ses saveurs et emballages. Son produit était si populaire que Disney a même sorti une série d’animation intitulée Adventures of the Gummi Bears. Actuellement, la société finalise la construction de sa toute première usine de fabrication aux États-Unis qui siègera à Pleasant Prairie, dans le Wisconsin.

sachets de bonbons Haribo
— Markus Mainka / Shutterstock.com
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments