Enfermé dans un centre commercial, l’ours polaire le plus triste du monde pourrait être relogé

Il est devenu cet été, « l’ours polaire le plus triste du monde », ou du moins le plus célèbre. Retenu dans des conditions déplorables dans un centre commercial chinois, Pizza avait ému les internautes du monde entier.

Le 7 mars dernier, l’association de protection des animaux Animal Asia révélait au grand jour la vie de Pizza en publiant une vidéo sur Youtube. Sur les images, l’ours polaire est retenu en captivité, allongé sur une fausse banquise, l’air désespéré. Ses yeux restent à peine ouvert, Pizza semble résigné à servir d’objet de décoration pour les selfies des visiteurs du centre commercial de Guangzhou.

Pizza est retenu dans un centre commercial en Chine
Pizza est retenu dans un centre commercial en Chine

Rapidement surnommé « l’ours polaire le plus triste du monde », pizza avait bouleversé les internautes qui ont décidé de lui venir en aide. Une pétition réclamant la libération de Pizza et la fermeture du zoo a récolté pour l’heure plus de 584 000 signatures.

Face à la détresse de l’animal, un parc britannique a décidé de lui venir en aide et de tenter de l’arracher à son triste sort. Le Yorkshire Wildlife Park de Doncaster a ainsi proposé au centre commercial chinois d’accueillir Pizza. Le parc, qui possède déjà quatre autres ours polaires en semi-liberté est parfaitement adapté à cette espèce. Un terrain composé de deux lacs, dont un de 8 mètres de profondeur, où les ours peuvent plonger comme dans leur habitat naturel l’attend donc en Angleterre.

« Il peut y avoir une fin heureuse. Pizza pourrait non seulement profiter des installations incroyables mais il ferait également partie d’une communauté d’ours », s’enthousiaste le directeur d’Animal AsiaDavid Neale. Malheureusement, le transfert de « l’ours polaire le plus triste du monde » pourrait ne pas avoir lieu.

Car si le centre commercial a écouté les conseils prodigués par le directeur de l’association pour accueillir les animaux dans de meilleures conditions, il n’a jamais évoqué être prêt à laisser partir Pizza. « Ils étaient très impliqués dans le bien-être de cet ours polaire, mais ils n’ont jamais dit ‘nous voulons reloger cet ours’ », explique-t-il. Et pourtant, quoi que face le supermarché, il ne sera jamais adapté aux besoins des ours polaires en captivité, contrairement au Yorkshire Wildlife Park.

Pour l'heure, Pizza passe ses journées enfermé sous des néons bleus
Pour l’heure, Pizza passe ses journées enfermé sous des néons bleus

La seule solution pour sauver Pizza serait donc que les visiteurs du centre commercial cessent de lui rendre visite. S’il ne rapportait plus d’argent, le centre commercial accepterait de le vendre au parc britannique. Animal Asia travaille ainsi, avec des activiste en Chine, à informer le public du bien-être des animaux en captivité.

Espérons tout de même que, face à la pression des internautes, le centre commercial finisse par accepter le transfert de Pizza. Qui sait, peut-être que celui-ci finira par perdre son statut de « l’ours polaire le plus triste du monde ». Et si le sujet vous intéresse, découvrez le grolar, le croisement d’un ours polaire et d’un grizzly, fruit de réchauffement climatique.


Chaque jour, il se vend 548 Rubik’s cube en France, soit 200 000 Rubik’s cube vendus chaque année.

— @DailyGeekShow