orque-marsouin
© Mark Malleson

Les eaux du Pacifique sont le théâtre de nombreuses interactions fascinantes entre les créatures marines. Dans une récente étude, les scientifiques se sont concentrés sur le comportement des orques vis-à-vis des marsouins.

Des observations sur une soixantaine d’années

Les orques sont des prédateurs marins redoutables. Ces dernières années, les orques ont beaucoup été observées. Les scientifiques ont pu en apprendre davantage sur leur comportement et leur mode de vie. Les orques du Sud sont connues pour se nourrir de poissons. Cependant, elles ont commencé à s’en prendre aux marsouins depuis quelques années.

Les orques du Sud poursuivent les marsouins, les attrapent avec leur bouche, et parfois les élèvent au-dessus de l’eau. Bien que ces interactions se terminent quelquefois par la mort des petits cétacés à dents, les orques ne les consomment jamais. Entre 1962 et 2020, les scientifiques ont observé 78 cas d’attaques d’orques sur les marsouins sans que cela ne se solde par la consommation de la victime.

orque

Comment expliquer ce phénomène ?

Des chercheurs ont tenté de comprendre ce phénomène dans une récente étude publiée dans la revue spécialisée Marine Mammal Science. Ceux-ci ont avancé trois hypothèses. Ils indiquent que ce comportement pourrait être un simple jeu social dans le but d’améliorer leur coordination et leur travail d’équipe pour les orques. Il pourrait également s’agir d’une sorte d’entraînement pour améliorer leur technique de chasse.

Enfin, les scientifiques indiquent que cela pourrait être un comportement maternel inadapté. Les orques essaieraient de prendre soin des marsouins faibles ou malades, les traitant comme leurs propres petits. Ce comportement maternel peut sembler inhabituel, mais il y a déjà eu des observations d’orques portant la carcasse de leur nouveau-né décédé sur leur tête pendant plusieurs jours dans le passé. En outre, cela pourrait aussi s’expliquer par la rareté de la descendance au sein de cette population menacée.

A l’heure actuelle, l’on compte seulement 75 orques résidentes du Sud, et leur survie dépend de leur aliment principal, à savoir le saumon chinook, une espèce qui est également menacée. Les chercheurs notent que les orques ne se nourrissent pas de marsouins parce que « la culture de la consommation de saumon est profondément ancrée dans la société des résidentes du Sud ». Pour aller plus loin, voici 4 preuves renversantes de l’extrême intelligence des orques.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments