Martin Pelanek / Shutterstock.com

Pour les mammifères, porter des enfants semble naturel et acquis depuis toujours. Pourtant, cela est loin d’être le cas. D’après une étude, si nous pouvons avoir des enfants aujourd’hui, c’est grâce à un ancêtre de l’ornithorynque.

EN QUOI L’ORNITHORYNQUE A-T-IL AIDÉ À L’ÉVOLUTION DES MAMMIFÈRES ?

L’étude en question publiée dans Biology Letters a été menée par une équipe de chercheurs des universités de Londres et Yale. Selon leurs hypothèses, un animal hybride ressemblant à un ornithorynque serait au cœur de l’évolution des mammifères.

S’il ne s’agit pas forcément du premier ornithorynque, il en possède plusieurs caractéristiques. L’animal avait un bec de canard et pondait des œufs. Mais il aurait développé il y a 300 millions d’années un élément crucial de notre organisme : les plaquettes.

Un animal ressemblant à l’ornithorynque aurait été à l’origine de l’évolution des mammifères
© Wikipedia / John Lewin

LES PLAQUETTES, UN ÉLÉMENT CLÉ

Créées par hasard chez l’animal en question, les plaquettes ont été par la suite transmises aux mammifères monotrèmes et euthériens (dont nous faisons partie). Or sans ces plaquettes, nous ne pourrions pas porter de petits. Les plaquettes sont connues pour permettre au sang de coaguler si par exemple nous nous coupons quelque part. Mais les plaquettes sont également indispensables dans le développement du placenta.

Très utiles pour le sang, les plaquettes jouent aussi un rôle clé dans la grossesse

DES NAISSANCES POSSIBLES GRÂCE À CETTE EVOLUTION MYSTÉRIEUSE

Quand il se développe, le placenta permet au sang de la mère d’être en contact avec celui du fœtus. Cette « poche » transmet également les nutriments dont a besoin le bébé tout en évacuant ses déchets. Cependant, s’il n’y avait pas de plaquettes, le placenta ne pourrait se décrocher de la paroi de l’utérus. L’accouchement nuirait alors dangereusement à la santé de la mère ou de l’enfant, pouvant même entraîner la mort des deux.

Pour Günter Wagner, professeur d’écologie et de biologie, « la présence unique de plaquettes chez les mammifères explique pourquoi la placentation invasive est limitée aux mammifères ». Si l’origine des plaquettes chez cet ornithorynque préhistorique est encore un mystère, les chercheurs affirment qu’elle a marqué un tournant vital dans l’évolution des mammifères.

Sans l’ornithorynque, nous ne pourrions pas porter d’enfants

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de