— John A. Anderson / Shutterstock.com

A-t-on réellement besoin d’avoir des yeux pour voir ? Une petite créature marine qui ressemble beaucoup à une étoile de mer nous a donné la réponse à cette question. En effet, même si l’Ophiocoma wendtii n’a pas d’yeux, il est capable de voir.

La deuxième espèce à pouvoir voir sans yeux

L’Ophiocoma wendtii est un cousin de l’étoile de mer et il n’a pas d’yeux. Cependant, la créature peut voir. Cette espèce d’étoile de mer habite les récifs coralliens des Caraïbes et du golfe du Mexique. Des experts ont récemment étudié l’animal et ils ont découvert qu’il s’agit de la deuxième espèce au monde ayant une vision extra-oculaire, la première étant les oursins.

L’étude a été menée par une équipe internationale de chercheurs dirigée par Lauren Sumner-Rooney, du Musée d’histoire naturelle de l’université d’Oxford. Les chercheurs ont réalisé des centaines d’expériences comportementales sur l’Ophiocoma wendtii pour voir sa réaction face à la lumière pendant la journée. Les résultats de leurs recherches ont été publiés dans la revue Current Biology.

Il faut savoir que les scientifiques savaient déjà que la créature avait des milliers de cellules de détection de lumière à travers son corps. Mais ils voulaient savoir si les ophiures pouvaient juste détecter la lumière ou avaient réellement la possibilité de voir. Leurs expériences ont montré que l’animal était capable de rechercher des zones de contraste de la lumière, plutôt que de simplement détecter les niveaux de lumière.

Tout est dans la manière de capter la lumière

Cela signifie que l’Ophiocoma wendtii est effectivement doté d’une capacité visuelle malgré l’absence d’œil. Selon les scientifiques, cette capacité lui permettait de se déplacer vers des zones offrant une meilleure protection contre les prédateurs. Quant à savoir comment il réalise cet exploit, l’Ophiocoma wendtii utilise des cellules sensibles à la lumière appelées photorécepteurs, et des cellules pigmentaires appelées chromatophores.

En plus de lui permettre de changer de couleur, ces cellules servent à couvrir certaines cellules de détection de lumière, ce qui restreint ensuite l’angle de lumière entrant dans les capteurs de lumière. Le processus est similaire à la façon dont les images en pixels sont produites sur un ordinateur. Par ailleurs, il faut également comprendre que la vision de l’Ophiocoma wendtii est restreinte, dans la mesure où il a absolument besoin de lumière pour voir ; donc, il ne peut pas voir la nuit.

Quoi qu’il en soit, « si nos conclusions sur les chromatophores sont correctes, c’est un bel exemple d’innovation dans l’évolution », a déclaré Lauren Sumner-Rooney dans un communiqué de presse. « C’est un concept tellement étrange pour nous, en tant qu’animaux très visuels, de concevoir comment un animal pourrait voir son habitat sans des yeux, mais maintenant nous en connaissons deux exemples », a-t-elle ajouté.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de