Chinnapong / Shutterstock.com

Pour certaines femmes, l’arrivée de la ménopause est synonyme de nombreux symptômes inconfortables voire de l’apparition de graves soucis de santé. Mais des chirurgiens anglais ont mis au point une opération capable de retarder ce phénomène naturel de plusieurs années.

EN QUOI CONSISTE CETTE OPÉRATION ?

L’opération en question dure moins de 30 minutes et est actuellement expérimentée par des femmes n’ayant aucun problème de santé. Néanmoins, elle est déjà pratiquée chez les patientes ayant un cancer. Elle consiste en un prélèvement d’un morceau de tissu ovarien via une chirurgie dite « en trou de serrure ». Une fois le prélèvement effectué, il est congelé afin d’être réimplanté plus tard chez la patiente.

Quand les premiers signes de la ménopause surviennent, le tissu est décongelé et placé dans une zone du corps disposant d’une bonne irrigation sanguine. Le tissu permet alors de remonter le taux d’hormones sexuelles et retarder la ménopause. Toutefois, il existe quelques contraintes. L’opération ne peut être faite que jusqu’à 40 ans et elle coûte entre 7 500 et 11 800 euros.

RETARDER L’APPARITION DES PREMIERS SYMPTÔMES DE 20 ANS

Cette opération a été mise au point par Simon Fishel, un médecin britannique spécialisé dans la fécondation in vitro. Elle est actuellement testée sur 9 femmes et elle pourrait à l’avenir se répandre. D’après les spécialistes, retarder la ménopause soulagerait l’inconfort des premiers symptômes tels que la dépression, les bouffées de chaleur, les troubles du sommeil…

En s’y prenant rapidement, il serait ainsi possible de retarder jusqu’à 20 ans l’arrêt des fonctions ovariennes. Toutefois, si l’opération est réalisée à 40 ans, elle ne retardera que de 5 ans les premiers signes de la ménopause. L’opération pourrait aussi éviter l’apparition de problèmes cardiaques ou le développement de l’ostéoporose, troubles souvent causés par la ménopause.

UNE AIDE À LA FÉCONDATION POUR CERTAINES FEMMES ?

Au-delà de la réduction de certains symptômes, une telle opération pourrait aider des femmes ayant des problèmes de fertilité. Prélever du tissu ovarien ne nécessite pas de prendre un traitement particulier ou de stimuler les ovaires. En faisant cette opération, elles mettent de coté des milliers d’ovules qu’elles peuvent utiliser quand elles le souhaitent.

L’opération était déjà utilisée pour permettre aux femmes atteintes de cancer de fonder une famille après leur traitement

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de