Plus de cinquante agents de l’Office national des forêts se sont suicidés depuis 2005, et ce, malgré des cris d’alarme lancés. Les agents de l’ONF sentent que leur métier est désormais mis au service de l’industrialisation et de la financiarisation des forêts. Hugo Clément est parti à la rencontre d’un agent de l’ONF qui livre un témoignage percutant.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de