Moitié mâle, moitié femelle, cet étonnant oiseau vient d’être repéré aux États-Unis

Un couple d’américains amateurs d’ornithologie a eu la chance d’observer et de photographier un cardinal, animal qui a inspiré l’oiseau rouge dans Angry Birds, montrant des caractéristiques morphologiques spécifiques à la fois aux mâles et aux femelles. Découverte.

 

Cet oiseau possède à la fois des caractéristiques morphologiques mâles et femelles

Il y a quelques jours, Shirley et Jeffrey Caldwell ont eu la chance d’observer un phénomène rare. Ce couple résidant dans la ville d’Erié, en Pennsylvanie, a en effet repéré sur un arbre de leur jardin un cardinal rouge à l’apparence peu commune : une partie de son plumage était rouge, une couleur caractéristique des mâles, et l’autre grise-olive, la couleur des femelles. Une apparence inhabituelle qui n’a pas manqué d’éveiller l’intérêt de ces passionnés d’ornithologie.

Appelé gynandromorphisme bilatéral, ce phénomène rare caractérise les espèces montrant des attributs morphologiques mâles sur une moitié de leur corps et des attributs morphologiques femelles sur l’autre. Il faut savoir que chez les oiseaux, c’est la femelle qui détermine le sexe de la progéniture : à l’inverse des humains, les oiseaux mâles portent deux copies du chromosome mâle (ZZ) et les femelles une copie pour chaque sexe (ZW). Ces dernières vont ensuite produire des oeufs portant le chromosome Z ou W.

 

Un phénomène rare appelé gynandromorphisme bilatéral

D’après le scientifiques, le gynandromorphisme se produit chez les oiseaux lorsque les œufs contiennent deux noyaux (l’un avec chromosome Z et l’autre avec W), et qu’ils sont fécondés simultanément par deux spermatozoïdes. Résultat : l’embryon sera composé de cellules portant les chromosomes ZZ, et d’autres avec ZW. Plus surprenant encore, en dépit de ces caractéristiques morphologiques pour le moins inhabituelles, les oiseaux gynandromorphiques peuvent se reproduire.

Selon le Dr. Alex Bond, conservateur expert en oiseaux au Museum d’histoire naturelle de Londres : « Si la gynandromorphie est complète, les oiseaux auront un ovaire et un testicule, mais une seule ouverture urogénitale. Mais si cela implique des comportements spécifiques au sexe, comme des chants, propres aux mâles, ou des danses de parade nuptiale, propres aux femelles, ceux-ci peuvent être seulement partiels ou modifiés, ce qui signifie par extension que l’oiseau ne sera pas aussi attrayant pour le partenaire qu’il courtise ».

Si les chances pour ce cardinal de trouver un partenaire pourraient s’avérer plus minces, le couple Caldwell a toutefois remarqué qu’il était régulièrement accompagné d’un mâle.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux