Des astronomes ont récemment identifié des phénomènes inhabituels dans les profondeurs de l’espace, avec des signaux radio émis par quatre sources de faible luminosité ne ressemblant à aucune catégorie d’objets astronomiques connus.

D’étranges objets cosmiques en forme d’anneaux

En raison de leur forme et de leurs caractéristiques uniques, ces objets, décrits comme des îles en forme d’anneau par les scientifiques, ont été surnommés « cercles radio étranges » ou CRO. À l’heure actuelle, on ignore à quelle distance de la Terre ces derniers se situent, mais ils seraient vraisemblablement liés à des galaxies lointaines. Localisés loin du plan galactique de la Voie lactée, ces étranges objets possèdent un diamètre d’environ une minute d’arc, quand celui de la Lune est estimé à environ 31 minutes d’arc.

Dans un article consultable sur le serveur de pré-publication arXiv, le astronomes proposent plusieurs explications possibles, bien qu’aucune d’entre elles ne corresponde exactement aux quatre nouveaux CRO repérés. Après avoir exclu la possibilité qu’il s’agisse de supernovas, de galaxies formant des étoiles, de nébuleuses planétaires ou d’une lentille gravitationnelle (effet produit par la présence d’un corps céleste très massif se situant entre un observateur et une source lumineuse lointaine), les astronomes estiment que ces objets pourraient être des ondes de choc résultant d’un évènement extragalactique ou éventuellement de l’activité d’une radiogalaxie.

« Ces objets pourraient bien indiquer un nouveau phénomène que nous n’avons pas encore vraiment sondé », estime l’astronome canadienne Kristine Spekkens, n’ayant pas participé aux travaux. « Il se peut également qu’il s’agisse d’une extension d’une classe d’objets précédemment connus, mais que nous n’étions jusqu’à récemment pas en mesure d’explorer. »

— zhengzaishuru / Shutterstock.com

Le projet EMU devrait permettre aux chercheurs d’y voir plus clair

Les quatre CRO ont la particularité d’être brillants dans les longueurs d’onde radio mais indiscernables dans le spectre de la lumière visible, l’infrarouge et les rayons X. Tandis que deux semblent se trouver au cœur de galaxies pouvant être vus dans les longueurs d’onde visibles, ce qui suggère que ces objets pourraient avoir été formés par ces galaxies. Deux CRO semblent également très proches l’une de l’autre, ce qui laisse penser que leurs origines pourraient être liées.

Les astronomes ont repéré trois de ces objets alors qu’ils cartographiaient le ciel nocturne par radiofréquences, dans le cadre d’un projet baptisé « Carte de l’évolution de l’Univers » (EMU) s’appuyant sur l’Australian Square Kilometre Array Pathfinder (ASKAP), réseau de radiotélescopes utilisant 36 antennes paraboliques. Le quatrième CRO a quant à lui été identifié grâce aux données d’archives collectées par le radiotélescope géant MetreWave en Inde. Ce qui a aidé les astronomes à confirmer que les objets étaient bien réels, et qu’il ne s’agissait pas d’une erreur de mesure ou d’analyse des données collectées.

Avec seulement quatre de ces objets étranges découverts jusqu’à présent, les astronomes ne peuvent pas encore déterminer la véritable nature de ces structures. Mais le projet EMU ne fait que commencer, et les chercheurs s’attendent à ce qu’il révèle d’autres objets inhabituels. Selon les scientifiques impliqués, le projet devrait permettre de trouver environ 70 millions de nouveaux objets radio, sachant qu’à l’heure actuelle on en recense seulement 2,5 millions.

« Au cours des deux prochaines années, nous nous attendons à réaliser de nouvelles découvertes passionnantes », estime Spekkens. « Ce projet offre de nouvelles perspectives excitantes en matière de radioastronomie. »

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de