oasis requins
© Nekton Maldives Mission (c) Nekton 2022

Bien que de nombreux écosystèmes disparaissent chaque année, il semblerait que la nature nous réserve encore quelques surprises. Des scientifiques ont récemment signalé la découverte d’un nouvel écosystème au milieu d’un désert océanique aux Maldives.

Les micronectons sont piégés dans cette zone

Le nouvel écosystème découvert aux Maldives a été baptisé « Trapping Zone », ce qui signifie zone de piégage en français. Il a été découvert dans le cadre de la mission The Nekton Maldives Mission, au cours de laquelle des véhicules submersibles équipés de caméras ont été envoyés à plus de 1 000 mètres de profondeur. Ils ont notamment été envoyés dans cette zone, qui était jusqu’alors inexplorée, dans le but de découvrir les formes de vie qui s’y cachent.

Ce nouvel écosystème abrite un grand nombre de micronectons, des petits organismes ne mesurant pas plus de 20 centimètres. Ceux-ci sont normalement en mesure de nager indépendamment du courant. En effet, ils devraient être capables de monter à la surface à la nuit tombée, et de redescendre dans les profondeurs pour éviter les prédateurs au lever du soleil. Mais dans les Maldives, ils ne peuvent pas quitter la Trapping Zone et deviennent une source de nourriture pour plusieurs grands prédateurs.

requin marteau
© Albert kok / Wikimedia Commons

Une immense diversité de requins

Les scientifiques expliquent que « l’effet de piégage » semble se produire en raison de la présence de strates volcaniques sous-marines et de récifs carbonatés fossilisés dans l’océan. Une fois qu’ils se retrouvent dans la Trapping Zone, les micronectons sont ciblés par de grands prédateurs. Ils deviennent effectivement les proies des raies, des thons, des requins-tigres, des requins grisets, des requins soyeux ou encore des requins ronces, qui sont extrêmement rares.

Shafiya Naeem, directeur général de l’Institut de recherche marine des Maldives, indique dans un communiqué que c’est la première fois que l’on observe une immense diversité de requins dans les eaux profondes.

De leur côté, les auteurs de l’étude notent que la Trapping Zone existe probablement dans d’autres régions du monde. « Cela présente toutes les caractéristiques d’un nouvel écosystème distinct. La zone de piégeage crée une oasis de vie aux Maldives et il est fort probable qu’elle existe dans d’autres îles océaniques et également sur les pentes des continents », a notamment déclaré Alex Rogers, l’un des auteurs de l’étude.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments