Sans nous en apercevoir, le noyau de la Terre grossit de plus en plus

Comme Jules Verne l’avait décrit dans son « Voyage au centre de la Terre », notre planète possède un noyau interne où la température est particulièrement élevée. Si personne ne s’y est jamais aventuré comme dans ce roman, les scientifiques savent ce qui s’y passe. Et une chose est sûre : le noyau de la Terre grandit peu à peu. 

Le noyau interne de la Terre grandit

On pourrait comparer la composition de la Terre à un fruit comme la pêche : notre planète a une partie externe sphérique composée essentiellement d’eau et une partie interne avec un noyau liquide composé de fer et de nickel, et une graine (partie solide la plus profonde). Si la température au sein de ce noyau est extrêmement chaude, la haute pression qui y règne empêche que le noyau terrestre se liquéfie. Certains experts le décrivent comme un plasma qui se comporte comme un solide. Il faut savoir que le noyau de la Terre grandit petit à petit.

Ainsi, la partie interne qui nous intéresse ici est composée du noyau liquide chaud et de la graine solide. Cette fameuse graine est la structure la plus profonde de la Terre. Il s’agit d’une sphère de 1220 kilomètres de rayon, constituée d’un alliage solide de fer et de nickel. Et cette graine va grossir chaque année de quelques millimètres à mesure que le noyau se solidifie. De fait, la croissance de la graine se fait à partir de la cristallisation du noyau liquide, au fur et à mesure que la Terre se refroidit. Néanmoins, le processus est irrégulier, ce qui fait que cela prendrait 91 milliards d’années pour que le noyau soit gelé et totalement solide.

Le schéma en coupe de la structure terrestre

Une partie qui reste mystérieuse

Selon les chercheurs, la graine aurait commencé à se former il y a 1,5 milliards d’années, c’est-à-dire qu’elle aurait le tiers de l’âge de la Terre. Ceci explique sans doute pourquoi cette graine interne continue à grandir encore aujourd’hui. Ainsi, si elle grandit de quelques millimètres chaque année, cela donnerait une croissance de 500 km par milliard d’années. À la surface de la graine, 10 000 tonnes de fer se solidifient chaque seconde. Au fur et à mesure du refroidissement de la Terre, la graine va occuper un espace de plus en plus grand du noyau liquide.

Toutefois, même si les scientifiques ont accumulé ces différentes données, le noyau de la Terre et plus précisément la graine, reste un mystère. Selon certains chercheurs, la graine serait elle-même subdivisée en deux parties, interne et externe. La partie interne, appelée amande à cause de sa forme, serait plus pure en fer que la partie externe. Par ailleurs, il existe un réel doute sur la consistance du noyau. Solide pour certains, il se comporte parfois comme un liquide. Selon des chercheurs russes et suédois, l’alliage composant le noyau interne ne ressemblerait pas aux métaux que l’on connaît mais serait plus comparable à du sable. Il semble donc que le « centre » de la Terre n’ait pas délivré tous ses mystères.

La composition de la planète Terre avec sa partie interne

Ainsi, notre Terre change et nous le constatons tous les jours. Mais la partie externe et visible n’est pas la seule à évoluer avec les années. Son noyau ainsi que sa graine, changent et grandissent peu à peu. Et cela est loin d’être terminé.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux