Pour les amateurs d’astronomie, le mois de novembre permettra l’observation de trois phénomènes notables. L’occasion de sortir les télescopes (avec les protections appropriées, naturellement).

Journée du 11 novembre : rare transit de Mercure

Dans la journée du 11 novembre, vous pourrez assister au passage de Mercure devant le Soleil, un phénomène nommé transit. Le transit est l’équivalent d’une éclipse solaire ; Mercure ne masquera cependant pas notre étoile, son diamètre étant 195 fois plus petit que celui du Soleil.

Pour la France, le transit s’effectuera entre 13h35 et 19h04, et sera visible avec un télescope jusqu’au coucher du soleil — il sera le plus visible vers 16h20, quand Mercure atteindra quasiment le centre de notre étoile. Cet événement ne sera pas visible à l’œil nu, et le changement de luminosité sera trop infime pour être perceptible. Attention, il est très dangereux d’observer le Soleil directement, ou à travers un appareil d’observation non équipé d’un filtre adapté ! Le transit sera aussi retransmis sur Internet, grâce aux appareils SDO de la NASA.

Voici, en accéléré, le transit de Mercure de 2016 capturé par la NASA

Profitez de l’occasion, elle se présente rarement : le dernier transit de Mercure a eu lieu en 2016, et le prochain se tiendra en 2032.

Nuit du 17 au 18 novembre : pluie de météores

En France, vous pourrez assister dans la nuit du 17 au 18 novembre et surtout à partir de 00h00, à une pluie de Léonides. Vous pourrez observer ces météores en vous tournant vers la constellation du Lion de laquelle leur nom provient (juste au-dessus de l’horizon, après 00h00 en direction est/nord-est).

Tous les ans, vers mi-novembre, la Terre traverse l’essaim des Léonides, issus de la comète Tempel-Tuttle. La prochaine grande pluie de météores devrait avoir lieu en 2032. Cette pluie sera visible à l’œil nu par temps dégagé. Si vous le voulez, trouvez des informations sur les heures précises d’apparition des météores, relativement à votre région, juste ici. De même, le soir du 12 novembre, vous pourrez assister à une pluie de Taurides en direction de la constellation du Taureau, à une fréquence de 5 météores/heure.

— Frankie Lucena / Shutterstock.com

24 novembre : conjonction de Vénus et Jupiter

À la tombée de la nuit du 24 novembre, Vénus et Jupiter seront visibles à l’œil nu et flirteront l’une avec l’autre après plusieurs semaines de rapprochement. Une heure après le coucher du soleil, les deux planètes seront à moins de 1,5 degré l’une de l’autre.

Vous pourrez les apercevoir, même en ville, par temps dégagé, juste au-dessus de l’horizon en direction sud-ouest : elles seront les « étoiles » les plus brillantes, Vénus sera celle la plus visible. Essayez ainsi, si vous le pouvez, d’atteindre les hauteurs de l’endroit où vous vous trouvez, pour ne pas avoir la vue obstruée.

Au mois de novembre, n’hésitez donc pas à lever les yeux vers le ciel !

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de