Øyvind Holmstad – Creative Commons

Depuis plus de 30 ans, Damanhur, Solheimar, Amalurra et Tamera se sont engagés sur les questions écologiques. Ils ont donc intégré un mouvement pour créer et développer des solutions innovantes afin d’assurer un mode de vie durable tout en prenant soin des êtres humains et en préservant l’environnement. Ils sont connus sous le nom d’écovillages ou communautés réformatrices. Plus de 100 écovillages se trouvent en Europe, répartis dans plus de 20 pays.

Écovillage : un développement ayant un faible impact sur l’écosystème

Le terme écovillage (combinaison entre le mot écologie et village) est utilisé pour désigner de nombreux modèles de congrégations dont le but est d’adopter un environnement social d’entraides à l’impact nul sur l’écosystème. Pour y parvenir, plusieurs aspects sont intégrés, notamment la permaculture, la construction écologique, l’utilisation d’ énergies renouvelables, etc.

Les écovillages sont des laboratoires d’expérimentations alternatives destinés à recevoir une production potagère, un centre de ressources, des ateliers artistiques, etc. Le but est de concevoir ensemble un mode de vie calme ayant un minimum d’empreinte écologique. Néanmoins, les écovillages ne disposent pas d’un même mode de fonctionnement, et cela rend difficile le rassemblement des projets. En effet, certains ont des vocations politiques alors que d’autres se basent sur la qualité de vie en misant sur la création artistique.

Le milieu rural alternatif constitué par une population jeune est totalement différent de la Société civile immobilière (SCI) qui est composée de plusieurs couples de retraités qui se rassemblent autour d’une valeur écologique. C’est la raison pour laquelle nombreux sont les adeptes qui parlent plutôt d’une communauté intentionnelle au lieu d’un écovillage. Le seul point commun entre eux est le concept de lieu de vie collectif, écologique et solidaire.

GEN Europe : un réseau européen des écovillages

L’écovillage a pour but d’intégrer l’habitat de l’homme dans un écosystème naturel. Depuis 1994, le GEN a pour but de développer des modes de vie respectueux de l’environnement. Le GEN Europe, qui est un réseau européen des écovillages, offre à ces communautés l’opportunité de réunir et de faire connaître leurs innovations et recherches au grand public, aux grandes institutions et aux collectivités locales qui s’intéressent au projet.

Les projets se focalisent sur de nombreux domaines notamment la santé, la lutte contre le changement climatique, la renaissance de l’écosystème, la production de l’énergie renouvelable, l’installation de différentes formes d’économie, etc. Les écovillages sont de ce fait devenus des laboratoires d’expérimentations qui continuent d’évaluer les différentes manières de faire et de vivre pour assurer le développement des systèmes beaucoup plus respectueux de l’environnement et agréables.

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
mme poulain chantal Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
mme poulain chantal
Invité
mme poulain chantal

oh ,oui !!a 100% je suis une dame atteinte d’une sclérose en plaques évolutive (forme la plus sévère) je suis en fauteuil é&lectrique ,j’adore !! je vivais ainsi avant ! un jardin sans chimique et je récoltais des fruit et des légumes merveilleux! je voudrais tellement revivre de cette façon… Lire la suite »