— Taya Ovod / Shutterstock.com

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, le monde de la culture est au point mort. Mais, en Nouvelle-Zélande un évènement exceptionnel a quand même pu être organisé : un concert a réuni plusieurs milliers de spectateurs sans masque ni distanciation physique. Explications. 

50 000 : voici le nombre de personnes qui étaient réunies le 24 avril dernier en Nouvelle-Zélande lors du concert du groupe Six60. Sans masque et n’ayant pas à respecter les distanciations sociales, ils étaient tous regroupés dans le stade Eden Park d’Auckland. En première partie, un groupe a réalisé le fameux haka, comme l’a rapporté The New Zealand Herald.

Cette soirée en a réjoui plus d’un. “C’est très important pour nous, en tant qu’êtres humains, de nous rassembler et de pouvoir chanter les mêmes chansons ensemble. Ça nous donne l’impression de faire partie d’un tout et je pense que c’est vraiment important pour notre santé mentale de ressentir une certaine unité”, a notamment témoigné une spectatrice à Al-Jazeera English

Comme le montrent les images ci-dessus, ce concert était monumental. Il s’agit d’ailleurs du plus grand au monde depuis le début de la pandémie. La Nouvelle-Zélande a été relativement épargnée par le Covid. Elle est parvenue à s’isoler du reste de la planète en fermant rapidement ses frontières. 

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de