© Eromanga Natural History Museum

Nous avons encore beaucoup à découvrir du passé. Un dinosaure géant dont les fossiles avaient été découverts en 2006 dans une ferme australienne a formellement été identifié comme le spécimen d’une nouvelle espèce. Baptisé « Australotitan cooperensis », il pourrait s’agir de l’un des plus grands êtres vivants à avoir foulé notre planète.

L’un des plus grands dinosaures du monde

Le plus grand dinosaure découvert en Australie appartient à une nouvelle espèce. Les fossiles avaient été découverts en 2006 dans la ferme familiale de M. Mackenzie, plusieurs kilomètres à l’ouest de Brisbane, dans le bassin d’Eromanga. Le squelette avait été nommé « Cooper », comme une rivière de l’État. Il fut exposé pour la première fois au public en 2007. En revanche, il a fallu plus de dix ans pour confirmer son appartenance à une nouvelle espèce.

Les scientifiques estiment que le spécimen mesurait entre 5 et 6,5 mètres de haut et entre 25 et 30 mètres de long pour une masse de 50 à 70 tonnes. Il est ainsi le plus grand dinosaure australien connu à ce jour. Appartenant au groupe des titanosaures ayant vécu il y a environ cent millions d’années, il est classé parmi les cinq dinosaures les plus grands du monde.

« Si on se fie aux comparaisons de taille des membres, ce nouveau titanosaure fait partie des cinq plus grands du monde », a notamment indiqué Robyn Mackenzie, de l’Eromanga Natural History Museum, dans le sud-ouest de l’État du Queensland.

https://twitter.com/UMMNH/status/1402641845608452102

Davantage de fouilles sont nécessaires

Pour être sûrs qu’il s’agissait bien d’une nouvelle espèce, les scientifiques ont comparé les ossements trouvés à ceux d’autres espèces du Queensland et du monde. Ces derniers ont scanné en trois dimensions tous les fossiles du dinosaure pour les comparer à ceux de ses cousins proches. D’après les résultats des analyses, Cooper était étroitement apparenté à trois autres sauropodes australiens ayant vécu durant le Crétacé, à savoir les Diamantinasaurus matildae, Wintonotitan wattsi et Savannasaurus elliottorum.

D’autres ossements de dinosaures ont été trouvés dans la même région. D’après le Dr. Jim Thompson, directeur général du Queensland Museum Network, « l’Australie est l’une des dernières frontières pour la découverte de dinosaures et le Queensland s’impose rapidement comme la paléo-capitale de la nation – il y a encore plein de choses à y découvrir ». Un avis partagé par Scott Hocknull, paléontologue au Queensland Museum, qui pense que davantage de fouilles sont nécessaires.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de