— Molly Brown NZ / Shutterstock.com

À l’ère de la crise climatique, chacun a sa part de responsabilité pour lutter contre le réchauffement climatique, ses conséquences et ses causes. Malgré sa petite taille, l’état insulaire de Niue a ainsi décidé d’agir en s’engageant à protéger son océan. Dans cette optique, la petite île du Pacifique va créer un sanctuaire marin de la taille de l’Italie.

Niue, une petite nation insulaire du sud de l’océan Pacifique, est sur le point de faire sensation dans le domaine de la conservation des océans avec son nouvel engagement à protéger toutes les eaux de sa zone économique exclusive (ZEE). Avec ce grand projet, la petite île de 261 kilomètres carrés va ainsi créer un sanctuaire marin totalisant 317 500 kilomètres carrés de surface marine. Cela permettra ainsi de protéger les eaux souveraines du pays qui abritent des grottes sous-marines, des récifs coralliens et une vie marine diversifiée, dont le katuali, un serpent de mer venimeux que l’on ne trouve que dans cette région.

Pour appliquer cette nouvelle mesure, les eaux de Niue seront divisées en plusieurs zones, dont une zone où il sera interdit de pêcher, une zone pour la pêche traditionnelle, la pêche sportive et la plongée sous-marine, et une zone pour la pêche commerciale étrangère. Il y aura également des zones de conservation où les navires pourront passer, mais pas s’arrêter. Bien évidemment, de lourdes sanctions sont prévues pour ceux qui enfreignent les nouvelles règles pour la ZEE de Niue, dont des amendes pouvant s’élever jusqu’à 500 000 dollars néo-zélandais.

Notons que cet engagement de Niue fait partie d’un effort commun de plus de 50 pays afin de protéger 30 % des océans d’ici 2030.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments