Qui est l’Infirmière de Nuit, cette femme de l’ombre si proche de Daredevil ?

Parce que nous sommes irrémédiablement attirés vers les aventures épiques de nos super-héros préférés, nous en oublions souvent les personnages secondaires sans qui personne ne trouverait de fin heureuse. Parmi ces écartés, Night Nurse, la collection des années 60 qui mettra en lumière ces héroïnes de l’ombre que sont les infirmières des comic books. Publiées sous la forme d’un recueil en 2015, les histoires de ces personnages discrets mais importants ont attiré le regard de SooGeek.

 

En 2015 et 2016, Netflix remettait à l’honneur un personnage longtemps oublié des histoires de super-héros, l’Infirmière de Nuit. Interprétée à l’écran par l’extraordinaire Rosario Dawson, le personnage se retrouve mêlé aux plus sombres affaires de Daredevil et aux horreurs de Jessica Jones. Le personnage prend, au fur et à mesure des épisodes, de plus en plus d’importance pour le plus grand plaisir des spectateurs qui découvrent un nouveau visage, plus humain mais toujours héroïque dans leur feuilleton. Pour bien en comprendre l’histoire, il faut remonter dans les années 60, en septembre 1961 pour être précis, alors que Stan Lee dévoile sa toute nouvelle création Linda Carter, Student Nurse (Linda Carter, élève infirmière).

student-nurse-comicsSous le pinceau de Al Hartley, Linda prend vie bien loin du personnage que nous connaissons aujourd’hui. En effet, sa création n’avait pour but que d’attirer les lectrices vers les comics et de transformer un petit peu ce lectorat essentiellement masculin. De fait, Linda n’est pas très intéressante : elle se contente d’obéir au docteur et de succomber à son charme. Très vite, la série tombe à l’eau : Lee se rend compte que les super-héros, toujours à la mode, représentent un meilleur investissement de son temps et de l’argent de la société.

Il faudra attendre 1972 pour que Marvel se remette à chasser les lectrices et alors que les auteurs sont engagés pour travailler sur des récits pouvant séduire les filles et jeunes femmes, on demande à Jean Thomas d’écrire une série d’histoires découlant de Linda Carter Student Nurse. Sans se perdre à reprendre les mêmes mimiques et aventures, l’auteur décide de créer trois personnages sur lesquels faire reposer son récit : trois femmes nommées Georgia Jenkins, Christine Palmer et… Linda Carter.

night-nurse-volume-une
Colocataires, elles travaillent toutes les trois dans le service de nuit d’un même hôpital. Plus modernes que celles de la première Carter, les histoires du trio ne sont toujours pas au goût des lectrices qui ne prennent pas le temps de s’intéresser à l’œuvre, supprimée rapidement des rayons des comic stores. Une fois de plus, c’est un échec et Marvel décide de ranger au placard ses trois nouvelles héroïnes, jusqu’à nouvel ordre.

Le nouvel ordre en question sera celui de Brian Michael Bendis (célèbre pour son travail sur Alias ou Ultimate Spider-Man) qui, dans le but de rendre réaliste son travail sur Daredevil, décide de redonner vie à Linda. En effet, rien de plus naturel pour un médecin ou une infirmière que de signaler aux autorités compétentes un homme encapuchonné, déguisé, gravement blessé. Hors, nos héros se sortent toujours facilement de la panade et c’est en tentant d’expliquer ce phénomène que Bendis crée le nom de code Night Nurse pour Linda Carter, pseudonyme renommé chez les super-héros qui se rendent fréquemment dans sa clinique clandestine.

night-nurse
Son histoire débute avec Daredevil (d’où le lien fait dans la série de Netflix) mais continuera avec Civil War en 2006, puis les aventures de Luke Cage au sein des Nouveaux Vengeurs avant de rencontrer l’extraordinaire Docteur Strange dont elle tombera amoureuse. Des sentiments réciproques qui feront d’elle un élément central de la mini-série consacrée au célèbre sorcier. L’héroïne prend de l’ampleur et en 2010 c’est la consécration, elle est ajoutée à l’anthologie « Women of Marvel » célébrant les plus grandes héroïnes de la Maison des Idées.

Aujourd’hui, le personnage est un incontournable pour les fans mais aussi pour les scénaristes qui voient en elle l’un des seuls moyens de sauver leurs héros dans les temps difficiles. Quand en 2014 les auteurs de la série Daredevil tentent d’apporter un peu de logique à leur histoire en y intégrant Linda, la réponse de la maison d’édition est un refus simple, direct et définitif. Le personnage ayant retrouvé son heure de gloire, ne peut pas apparaître dans une série au risque de gâcher une possible apparition ciné. Sans se démotiver, les scénaristes font le choix de réutiliser l’idée du personnage (une infirmière généreuse mais sérieuse, à la tête d’une clinique clandestine ou ayant simplement les moyens de venir en aide au personnage principal) en changeant le nom de l’héroïne. Claire Temple refait alors surface. Créé en août 72, le personnage est la petite amie de Luke Cage, une infirmière (ou docteur selon les versions) qui a longtemps aidé les super-héros à se remettre de leurs blessures.claire-temple-comics claire-temple-serie

 

Créée, publiée, annulée, transformée, réhabilitée et changée à nouveau, la Night Nurse a connu de nombreux bouleversements avant de connaître une gloire méritée. Si les noms, les visages et les histoires ne se suivent pas toujours, le concept lui, reste le même. La Night Nurse est d’une utilité sans égale dans les récits Marvel et son personnage, développé lentement à ses débuts et plus amplement de nos jours, est entré dans l’histoire de la Maison des Idées. Il y a fort à parier que nous la recroiserons bientôt et souvent dans les prochaines créations de la maison d’édition.


L’homme libre est celui qui n’a pas peur d’aller jusqu’au bout de sa pensée

— Léon Blum