nid oiseau
— © Hiemstra et al. / Deinsea 2023

Des chercheurs ont récemment découvert que les corbeaux et les pies utilisaient les pointes métalliques, placées à l’extérieur des bâtiments pour les empêcher de s’y percher, afin de consolider leurs nids et d’éloigner les autres oiseaux.

Une « forteresse imprenable »

Plutôt ironique, l’utilisation de ces dispositifs à une telle fin a récemment été documentée par des scientifiques du centre néerlandais de biodiversité Naturalis et du Musée d’histoire naturelle de Rotterdam. Selon leur article, publié dans la revue Deinsea, tout a commencé lorsqu’un patient d’un hôpital d’Anvers a repéré un grand et inhabituel nid de pie, situé au sommet d’un arbre dans la cour de l’établissement.

Après un examen plus approfondi, il s’est avéré que le nid en question (image d’en-tête) comportait environ 1 500 pics anti-oiseaux, arrachés par les pies à l’avant-toit de l’hôpital sur une cinquantaine de mètres.

L’équipe a constaté que les volatiles avaient placé ces structures pointues de manière à ce qu’elles dépassent de leur nid et dissuadent les autres oiseaux, susceptibles de manger leurs œufs ou leurs poussins, d’y pénétrer.

nid oiseau
— © Max Crawford / Hiemstra et al. / Deinsea 2023

« C’était une forteresse imprenable », souligne le biologiste Auke-Florian Hiemstra, ajoutant que les pies et d’autres oiseaux apparentés utilisent régulièrement des matériaux pointus (fil de fer barbelé et branches épineuses) dans la même optique.

D’autres exemples documentés

Selon les chercheurs, des nids de pies similaires ont été observés aux Pays-Bas, en Écosse (image visible plus haut) ainsi que dans d’autres régions de la Belgique. Toutefois, il ne s’agirait pas des seuls représentants de la famille des corvidés à utiliser les pics-anti-oiseaux : un nid de corbeau néerlandais présentant une composition et une structure similaires a également été décrit.

« Même pour moi qui suis spécialisé dans l’étude des nids d’oiseaux, il s’agit des plus fous que j’aie jamais vus », estime Hiemstra.

Le nid documenté dans la cour de l’hôpital d’Anvers est actuellement exposé au centre Naturalis, tandis que celui créé par des corbeaux peut être admiré au Musée d’histoire naturelle de Rotterdam.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments