Passez du virtuel au réel avec les newsgames, ces jeux vidéo qui vous mettent aux commandes de l'actualité

Vous vous en doutez, la plupart des jeux vidéo tiennent leurs histoires de faits avérés. Avec les newsgames, le jeu se rapproche au plus près de l’actualité pour vous permettre de jouer avec la réalité tout en vous informant sur le monde. SooGeek se penche pour vous sur ce phénomène vidéoludique.

 

De nombreux développeurs font le choix de nous instruire via le spectre du jeu vidéo : là où certains nous plongent dans une dystopie reprenant des thèmes modernes, d’autres préfèrent nous ancrer dans la réalité. En effet, comme un miroir sur notre société, l’industrie vidéoludique est passée du simple créateur de divertissement à l’analyse de nos faits et gestes. Vous ne le savez peut-être pas mais il existe de nombreux jeux vous permettant d’évoluer dans des situations on ne peut plus réalistes et leur création ne date pas d’hier : à la fin des années 1980, les journalistes investissent le jeu vidéo et s’en servent pour révéler aux joueurs l’état, souvent pitoyable, de notre planète.

narco-guerraBien évidemment, parmi les nombreux thèmes explorés, la guerre reste un sujet de choix : les créations utilisent le scénario et le gameplay pour faire lumière sur des évènements historiques. NarcoGuerra par exemple, est un jeu de stratégie sorti en 2013 qui plonge le joueur en pleine guerre de la drogue au Mexique. On y observe, selon le point de vue des autorités mexicaines, les différentes étapes de cette guerre sans fin qui oppose la police aux narcotrafiquants. C’est en tant que chef de la police que le joueur commence l’étude des actions du camp adverse et débute les opérations coup de poing pour regagner les territoires de la région du Mexique des mains des cartels.

Sous une autre forme, 1000 Days of Syria (1000 jours de Syrie) prend la forme d’un livre dont vous êtes le héros pour vous aider à comprendre la guerre syrienne et le quotidien des personnes qui, d’une manière ou d’une autre, y sont confrontées. Ici, pas d’écrans ou de magnifiques graphismes : le jeu prend la forme d’un roman et vous permet de choisir dès le début quel personnage interpréter.

cent-jours-syria

Au choix, vous pouvez interpréter une mère de deux enfants vivant à Daraa, un jeune rebelle d’Alep ou un journaliste américain basé à Beyrouth, chacun faisant partie d’une histoire séparée et respectivement nommés La Famille (The Family), Le Combattant (The Fighter) et L’Etranger (The Foreigner). Il va sans dire que le jeu n’est pas amusant et fait, d’une certaine façon, violence à celui qui s’y aventure. Le jeu est disponible en ligne gratuitement, seul bémol, il est uniquement en anglais. Dans le même genre, End Game : Syria vous demande de prendre un certain nombre de décisions politiques et militaires pour mettre un terme au conflit.


En 2006 sortait Darfur is Dying, un jeu flash qui permettait à celui qui s’y essayait de mettre un pied dans le quotidien des victimes de la guerre civile au Darfour. Dans la peau d’un Darguri, le joueur devait diriger un camp de réfugiés en gérant les choses les plus communes et importantes à la survie de l’homme, telles que l’approvisionnement en eau potable. A cette tâche s’ajoutait une difficulté de taille, éviter les milices en place et tenter de faire survivre son personnage et le camps durant 7 jours. A chaque fin de partie (se résumant généralement par un game over) le joueur était confronté aux conséquences de ses choix et erreurs : l’écran affichait alors le destin tragique qui attendait les victimes de guerre.

darfur-dying

Vous l’aurez compris, dès 1980, le jeu permet de transmettre une idée politique : l’antisémitisme, la guerre ou la xénophobie sont déjà utilisés comme base scénaristique des jeux. Si l’idée peut plaire au joueur, elle rencontre tout de même un problème majeur : le jeu vidéo, toujours considéré comme un simple outil de divertissement, n’est pas pris au sérieux et ce n’est qu’une vingtaine d’années plus tard qu’il commencera à être envisagé comme un média d’information.


Avec le passage au numérique, l’industrie vidéoludique se fait une place parmi les médias d’importance. Il est alors possible de choisir des jeux aux gameplay différents pour en apprendre plus sur le monde et son fonctionnement. Evidemment, ce genre de jeu est sujet à différentes critiques et polémiques : il y est toujours impossible de ne pas prendre parti, ce qui remet en cause l’aspect journalistique de ces newsgames.

narco-guerra-jeu

 

Malgré tout, ces créations nous permettent de comprendre le quotidien horrifique vécu par d’autres. Sans faire perdre de leur sérieux aux situation décrites, les jeux nous dévoilent les dessous de l’actualité permettant une approche plus personnelle du joueur. S’ils peuvent être critiqués, leur concept est à saluer car en mêlant le ludique à l’apprentissage, les journalistes sont certains d’alerter un public qui n’aurait pas spécialement été réceptif à l’information. De plus en plus communs, ces jeux tendent à devenir banals dans les prochaines années et qui sait, peut-être qu’ils deviendront, un jour, une source d’information à part entière.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux