La fiction est en train de dépasser la réalité. Max Hodak, cofondateur de la société Neuralink avec Elon Musk, affirme que la société aurait les moyens technologiques de créer un véritable Jurassic Park en quinze ans. Une annonce qui devrait ravir – mais également terrifier – les fans de la saga culte de Steven Spielberg.

« Nous pourrions probablement construire un Jurassic Park si nous le désirions. Il ne s’agirait pas de dinosaures génétiquement authentiques, mais peut-être du résultat de 15 ans de reproduction et d’ingénierie afin d’obtenir de nouvelles espèces super exotiques », a déclaré l’entrepreneur américain sur Twitter, ajoutant que la biodiversité est précieuse et qu’il faudrait envisager de générer une nouvelle diversité.

Comme vous l’aurez compris, Neuralink ne compte pas récupérer l’ADN de dinosaures comme dans le film. Par ailleurs, Dr Susie Maidment, chercheuse sur les dinosaures au Musée d’histoire naturelle, indique qu’il serait quasiment impossible d’extraire de l’ADN de dinosaure à partir d’un moustique datant de cette époque. « Nous avons des moustiques et des mouches piqueuses de l’époque des dinosaures et ils se conservent dans l’ambre. Mais lorsque l’ambre préserve les choses, il a tendance à préserver la coque, pas les tissus mous. Ainsi, le sang ne se conserve pas à l’intérieur des moustiques dans l’ambre », a-t-elle déclaré.

Si d’autres scientifiques sont plus optimistes, il reste également la question du point de vue légal. En effet, avec l’évolution constante de la réglementation dans le domaine de la génétique, nous ne savons pas si les chercheurs auront l’autorisation de ramener les dinosaures à notre époque si tel était leur projet.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de