Fascinant et étrange, le désert de Nazca est recouvert de formes tracées par une civilisation éteinte

Souvent préservés des activités humaines, les déserts offrent généralement de somptueux spectacles, aussi beaux que désolés. Mais l’un d’eux, celui de Nazca, en Amérique du Sud, est devenu un vestige d’une civilisation ancienne de plusieurs milliers d’années.

La région de Nazca, dans le sud du Pérou, correspond géographiquement à la civilisation Nazca, qui vécut dans cette zone approximativement entre -300 et 800 après J.-C.

Dans cette région, et plus particulièrement à sa pointe sud, se trouve le désert de Nazca, où furent découverts des géoglyphes – de grands motifs tracés à même le sol – en 1927.

Ces étranges dessins, qui représentent plusieurs types de formes, et notamment des animaux, des êtres fantastiques, ou encore de simples lignes s’étendant sur plusieurs kilomètres, auraient été tracés entre 400 et 650.

Nazca-1

Le sol accueillant les géoglyphes, lui, est couvert de cailloux rouges, colorés par l’oxyde de fer. Quant aux dessins en eux-mêmes, ils sont inscrits au patrimoine de l’UNESCO, comme ceux, voisins, de Pampas de Jumana.

Les traces dans le désert de Nazca via Shutterstock
Les traces dans le désert de Nazca via Shutterstock

Nazca-2 Nazca-9 Nazca-6 Nazca-5 Nazca-4 Nazca-3

Nazca-8 (2)Nazca-7 (2)

Le désert de Nazca via Shutterstock
Le désert de Nazca via Shutterstock
Le désert de Nazca via Shutterstock
Le désert de Nazca via Shutterstock

Ces oeuvres gigantesques sont spectaculaires car elles ont traversé les âges pour nous parvenir, mais surtout parce qu’elles sont l’héritage d’une ancienne civilisation aujourd’hui éteinte. Si les vestiges d’un autre temps vous passionnent, découvrez aussi l’immense palmeraie d’Elche, ce site millénaire qui a appartenu à une multitude de civilisations.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux