© Bodrugan / Wikimedia Commons / rannṗáirtí anaiṫnid / Wikimedia Commons

La fabrication de citrouilles-lanternes est l’une des traditions les plus emblématiques d’Halloween. Si ces citrouilles évidées, sur lesquelles des motifs sont découpés, sont parfois détournées en véritable œuvre d’art et suscitent beaucoup d’intérêt, on s’intéresse un peu moins à leur origine. Une histoire passionnante se cache pourtant derrière ces citrouilles grimaçantes.

Avant les citrouilles, c’étaient les navets

Connue chez les anglophones sous le nom de Jack-o’-lantern, la citrouille-lanterne est une citrouille évidée sur laquelle est sculpté un visage grimaçant et effrayant. Il faut savoir que le terme Jack-o’-lantern est utilisé depuis le 19e siècle pour désigner cette fameuse citrouille, mais bien avant cela, sa variante originelle était utilisée pour désigner des veilleurs de nuit. Au 17e siècle, les Britanniques appelaient souvent les hommes dont ils ne connaissaient pas le nom par un nom commun comme Jack. Ainsi, ces veilleurs de nuit inconnus, portant une lanterne, étaient parfois appelés « Jack à la lanterne ».

Mais si le terme Jack-o’-lantern vient effectivement de ces veilleurs de nuit britanniques, l’histoire qui explique cette transition et qui l’a rendu populaire est beaucoup plus passionnante. En fait, la tradition des citrouilles-lanternes s’est largement répandue grâce à un mythe irlandais concernant un personnage nommé Stingy Jack, a rapporté Encyclopedia Britannica. Selon le mythe, Jack – un forgeron peu recommandable, qui était également un malfaiteur et un alcoolique – s’est moqué et a trompé le diable pour gagner de l’argent. Quand Jack est mort, on lui a autant refusé une entrée au paradis qu’en enfer.

Ayant nulle part où aller, l’esprit maléfique de Jack a été condamné à parcourir la terre pour l’éternité. En Irlande, les gens ont donc commencé à sculpter des visages démoniaques dans des navets pour effrayer l’âme errante de Jack. Ces navets sculptés devaient être placés sur la devanture des maisons, et éclairés avec des bougies pour être utilisés comme des lanternes. Même lorsque les immigrants irlandais ont déménagé aux États-Unis, ils ont continué cette tradition. Mais comme les citrouilles étaient plus abondantes dans le Nouveau Monde, ils ont commencé à sculpter des citrouilles au lieu des navets. Depuis lors, la tradition des citrouilles-lanternes a perduré.

Tout a commencé avec la fête celtique de Samhain

Si c’est l’histoire de Stingy Jack qui a vulgarisé les Jack-o’-lantern, cette tradition existait déjà avant l’apparition du mythe, et c’est ce qui explique notamment pourquoi ces lanternes sont utilisées pour Halloween. À l’origine, les navets sculptés faisaient partie de la tradition de Samhain, une ancienne fête païenne qui marquait la fin de l’été et le début du Nouvel An celtique, ainsi que de l’hiver qui était alors considéré comme la saison sombre. Cette fête qui est désormais célébrée comme étant Halloween commence au coucher du soleil le 31 octobre et se poursuit jusqu’au 1er novembre. Selon les croyances celtiques, la nuit de Samhain est également le moment de l’année durant lequel la frontière entre le monde des vivants et l’au-delà est exceptionnellement ouverte, a rapporté Sciences et Avenir.

Cela permettait aux défunts, mais aussi à de nombreuses créatures mythiques et monstrueuses, d’errer librement parmi les humains et de leur jouer de mauvais tours. Les Celtes avaient tellement peur de ces esprits et de ces monstres qu’ils avaient commencé à sculpter des navets, mais aussi des pommes de terre, des radis et des betteraves, dans l’espoir d’éloigner ces entités malignes. En plus des lanternes de légumes, les gens devaient également enfiler d’effrayants costumes afin de tromper les visiteurs venant de l’au-delà. Si les origines d’Halloween et des Jack-o’-lantern ont commencé à être oubliées et délaissées, c’est notamment dû à la vulgarisation de l’électricité, et les gens ont alors commencé à avoir moins peur du noir, a rapporté National Geographic.

— Subbotina Anna / Shutterstock.com

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de