Chez cette espèce de singe, plus le mâle a un gros nez, plus il plaît aux femelles

Tout dans la nature a un sens et une raison d’être. Cela s’applique notamment aux différentes caractéristiques d’une espèce. Même les plus étranges détails ont un sens et une utilité. C’est notamment le cas du nez chez les nasiques, ces singes au faciès aussi drôle que surprenant. 

La taille du nez chez les nasiques comme facteur de séduction

Leur long nez leur donne un air comique, comme s’ils avaient un nez rouge de clown. Les nasiques (nasalis larvatus) sont des primates vivant sur l’île de Bornéo, connus pour avoir un long (très long parfois) nez. Jusqu’à présent, les scientifiques n’avaient aucune idée du rôle que pouvait jouer cet attribut dans leur reproduction… Une équipe internationale de chercheurs a mesuré des nasiques sous toutes les coutures pour comprendre en quoi ce nez (bien plus gros chez les mâles que les femelles) favorise les spécimens qui en sont pourvus.

L’étude s’est donc portée sur 18 de ces primates : les chercheurs ont mesuré la taille du nez, du corps (les mâles pèsent environ 20 kg et les femelles moitié moins), le volume des testicules. Ils ont également observé la structure des harems de chaque mâle, notamment le nombre de femelles présentes et enfin, ils ont fait des analyses acoustiques des vocalisations de plusieurs spécimens. L’objectif clair de tout cela : savoir si ce fameux appendice sert à attirer les femelles, à tenir en respect les autres mâles ou les deux. Les chercheurs notent ainsi : « Nous avons trouvé une corrélation significative entre le nez, la taille du corps et des testicules et un lien clair entre la taille du nez et le nombre de femelles présentes dans le harem ».

Un spécimen mâle des nasiques avec ce grand nez caractéristique

Un mâle avec un gros nez attirera plus de femelles

Autre élément d’importance : la taille du nez chez les nasiques mâles influence aussi sur le plan sonore. « Nous avons aussi remarqué que l’élargissement du nez modifie systématiquement les propriétés de résonance des vocalisations masculines, ce qui détermine probablement la qualité du mâle ». Pour faire simple, un nez plus large rend les vocalisations du primate plus graves lorsqu’il tente d’attirer les femelles. En clair, plus le nasique a un gros nez, plus ses vocalisations seront graves et plus il attirera de femelles.

Le spécimen avec un gros nez est généralement accompagné d’un corps plus imposant et de plus gros testicules, synonyme d’un meilleur succès reproducteur. Le nez agirait donc à la fois comme un signal visuel et sonore. Hiroki Koda, co-auteur de l’étude résume tout cela dans un de ses communiqués : « Pour le dire simplement, un large nez semble agir comme un ‘insigne’ de caractéristiques masculines fortes ». Ikki Matsuda, qui a piloté l’étude, s’étonne d’ailleurs de cette découverte. « Nous sommes très surpris d’avoir découvert un lien si clair entre la taille du nez et les caractéristiques attractives. »

Trois nasiques posés sur un arbre

Il est intéressant de constater que chaque espèce animale a ses propres critères de séduction et d’attractivité. Il s’avère que chez les nasiques, plus le nez du mâle est gros, plus il attirera les femelles et plus il sera perçu comme dominant. Hélas, pour les hommes ayant un grand nez, les scientifiques n’ont pas encore découvert que cela attirait davantage les femmes…


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux