© Nasa.gov

Le samedi 25 janvier dernier, d’importants problèmes techniques sont venus perturber le fonctionnement de Voyager 2, une sonde spatiale lancée en 1977 par la Nasa, ce qui a failli entraîner la panne de l’appareil. Bien heureusement, la Nasa est parvenue de justesse à sauver cette sonde située à 18,2 milliards de kilomètres de la Terre.

La sonde Voyager 2 est équipée de plusieurs réacteurs convertissant du plutonium en électricité. Depuis son lancement en 1977, sa quantité de plutonium a diminué et ne lui permet plus de produire autant d’énergie qu’à l’origine. Cela est donc la raison pour laquelle la sonde a récemment montré quelques signes de faiblesse, rapporte Cnet. En effectuant une rotation afin de calibrer son magnétomètre intégré, elle a trop puisé dans ses réserves d’énergie, ce qui a failli entraîner une panne de la sonde.

Comme l’a également confirmé l’agence spatiale américaine sur Twitter, cet incident « a déclenché le dispositif conçu pour protéger automatiquement la sonde« . Pour éviter de surcharger l’appareil, ce système a donc désactivé les outils scientifiques. Cette coupure a duré très peu de temps et la Nasa est finalement parvenue à intervenir à distance.

Située à 18,2 milliards de kilomètres de la Terre, la sonde peut être difficilement contrôlable à distance et les communications avec les spécialistes sont complexes. C’est la raison pour laquelle le message d’alerte émis par l’appareil et transmis à la vitesse de la lumière a mis 17 heures avant d’arriver jusqu’aux spécialistes. Il a également fallu la même durée pour que les instructions de la Nasa atteignent Voyager 2, puis afin que la réponse de la sonde atteigne la Terre.

D’après la Nasa, la sonde a récupéré ses capacités. Désormais, l’état « de charge de Voyager 2 est satisfaisant et les instruments fonctionnent à nouveau. Les opérations scientifiques vont reprendre bientôt« , confirme la Nasa. Malgré son ancienneté et l’épuisement de son énergie, elle parvient toujours à accomplir ses missions. L’agence spatiale américaine précise tout de même que les sondes Voyager risquent de ne plus être fonctionnelles d’ici 2025.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de