La Colonie perdue © design de William Ludwell Sheppard, gravure de William James Linton / Wikimedia Commons

En 1587, une colonie britannique débarquait sur les côtes de Caroline du Nord. Seulement, cette colonie installée à Roanoke disparut mystérieusement en 1590 sans laisser aucune trace, mis à part le mot « Croatoan » gravé sur un arbre. Nul ne savait ce qu’il était advenu des 115 colons de Roanoke. Près de 500 ans après leur disparition, des archéologues ont mis au jour des artefacts qui pourraient lever le mystère de la Colonie perdue.

Disparition ou assimilation ?

En 1590, lorsque John White revient dans la colonie de Roanoke, il ne trouve nulle trace des 115 pionniers. Seul le mot « Croatoan » était gravé sur un arbre. Les Croatoans étaient une tribu amérindienne vivant non loin des colons. D’ailleurs, cette disparition est devenue un des mystères les plus grands des États-Unis. Et de nombreux scénaristes et écrivains se sont inspirés de cette histoire, comme la saison 6 d’American Horror Story.

Si nul ne savait exactement ce qui était arrivé aux colons de Roanoke, certaines théories furent émises. L’une des plus probables était qu’ils s’étaient tout simplement assimilés aux Amérindiens. Cependant, rien ne pouvait confirmer cette théorie, même si certaines découvertes archéologiques sur un site à 80 kilomètres de Roanoke, sur le continent, attestaient de la présence de colons anglais à proximité d’un fort désigné par John White. Cependant, il n’était pas rare que les Amérindiens prennent le matériel abandonné par les Anglais.

Mais selon de nouvelles découvertes, il se pourrait que le mystère de la Colonie perdue ait été mis au jour. Du moins, il semblerait qu’une partie des colons se soient bel et bien assimilés à des Amérindiens. Mais pas exactement là où nous pensions. En effet, les récentes recherches de Scott Dawson, natif de Roanoke, archéologue et président de la Croatoan Archaeological Society, poussent à le croire.

Dessin de John White représentant une danse rituelle des Indiens Powhatan dans l’île de Roanoke / © Wikipédia

Le mystère résolu ?

Pendant plus de 10 ans, Scott Dawson et ses collègues ont cherché des traces de la colonie sur l’île Hatteras, soit à plusieurs kilomètres de l’île Roanoke. Effectivement, les archéologues ont retrouvé des artefacts de manufacture anglaise datant du XVIe siècle. Parmi ces trouvailles : des ardoises, des manches de rapières, des bagues, des boucles d’oreilles, etc. Certains objets ont d’ailleurs été transformés pour être utilisés différemment, comme des boucles d’oreilles transformées en hameçons.

« Nous avons non seulement trouvé des preuves de l’architecture mixte des maisons, mais aussi de la métallurgie, où ils avaient des ateliers de forgerons et travaillaient également du cuivre et du plomb, et cela a continué jusque dans les années 1600 », a déclaré Scott Dawson.

Pourtant, il reste possible que seulement quelques colons aient rejoint l’île Hatteras avant de « disparaître » parmi les Amérindiens. En effet, selon Mark Horton, le groupe a pu se séparer, et certains colons britanniques aller vers des villes comme Chesapeake.

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
19guy51
19guy51
1 année

On a échappé à un deuxième Mayflower

Vincent
Vincent
1 année

Saison 6 d’American Horror Story, pas 2 !!