— frank60 / Shutterstock.com

Lorsqu’un moustique nous pique, il ne fait pas que sucer notre sang. En effet, saviez-vous qu’il urine également ? Explications.

Ce sont deux scientifiques de l’Institut de recherche sur la biologie de l’insecte à l’université François Rabelais de Tours (CNRS) qui ont mis au jour ce curieux geste des moustiques. Ils se sont demandé comment cet insecte, dont la température corporelle dépend de la température extérieure, pouvait se gorger de sang chaud sans mourir.

Claudio Lazzari et Chloé Lahondère ont utilisé une caméra de thermographie infrarouge afin d’étudier en temps réel l’évolution de la température du corps du moustique. Grâce à cela, ils ont remarqué qu’en nous piquant, cet insecte urine en même temps. Autrement dit, il excrète une goutte d’urine mêlée au sang qu’il maintient contre lui.

Pour quelle raison l’animal agit ainsi ? Au contact de l’air, le liquide s’évapore, refroidit et permet à l’animal de réduire la température de son abdomen. Ainsi, le moustique sacrifie un peu de sang sucé afin de ne pas succomber à un choc thermique et de préserver son intégrité physiologique. Un mécanisme appelé « evaporative cooling ».

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de