15 malheureux qui ont eu une mort incroyablement absurde

On associe souvent la mort à un scénario tragique : accident de voiture, crash d’avion, meurtre… Pourtant, avec des corps aussi fragiles que les nôtres, il y a un nombre infini de façons de mettre fin à une vie. Et certaines sont si improbables qu’on a du mal à se retenir de sourire… Voici 15 morts tristement absurdes : 

Le coup du spray

spray-peinture

En 2009, en Caroline du Sud, un malfrat s’est recouvert la figure de peinture en spray afin que personne ne le reconnaisse alors qu’il braquait un magasin. Le malheureux n’avait pas lu l’étiquette, il est mort étouffé…

La pompe funèbre

Felix_Faure

En 1899, le président de la République française Félix Faure mourut d’une crise cardiaque à l’Elysée. La cause du décès : un coït buccal pratiqué par sa maitresse. Il fut retrouvé agonisant et sans pantalon, la main crispée dans la chevelure de sa conquête. Une gâterie meurtrière, qui vaudra à Felix Faure le surnom de « pompe funèbre » et ce célèbre mot de George Clemenceau : « Il a voulu vivre César et il est mort Pompée. »

Les toilettes électriques

toilettes-prison

En 1989, Michael Anderson Godwin, un prisonnier américain, est mort d’électrocution en tentant de réparer les écouteurs branchés à sa télévision alors qu’il avait les fesses posées sur ses toilettes en métal. Ironie du sort, condamné pour meurtre, il avait échappé à la chaise électrique lors de son procès 6 ans plus tôt.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux