Les morses et les caribous sont désormais menacés d’extinction dans le Grand Nord canadien

Le Grand Nord canadien est connu pour ses paysages enneigés et ses animaux polaires. Malheureusement, le réchauffement climatique et les mutations des sociétés humaines n’épargnent aucune région du globe, morses et caribous sont désormais menacés d’extinction dans les régions arctiques du Canada.

 

De nombreuses espèces menacées

D’après le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (Cosepac), 62 espèces sont menacées dans les terres sauvages situées au nord du Canada. L’habitat des morses n’a cessé de se réduire depuis quelques dizaines en Arctique impliquant une diminution drastique de leur population, parallèlement les hardes de caribous s’éteignent les unes après les autres dans les régions arctiques du Canada.

Le 1er mai, le comité composé d’experts scientifiques a annoncé que les deux derniers troupeaux de morses du Canada et une nouvelle harde de caribous devaient être considérés comme « menacés de disparition. »

Il y a quelques mois, le comité avait déjà soulevé la menace pesant sur les caribous de la toundra et accordé le statut d’ « espèce en voie de disparition » à ceux des monts Torngat. Aujourd’hui, le comité est très inquiet pour le caribou migrateur de l’Est qui peuplait les bords de la rivière George au Québec et le Labrador, dont la population est passée de 800 000 animaux à quelques milliers entre 1993 et aujourd’hui.

source : peupleloup, Flickr

 

Les causes du déclin

D’après les spécialistes Hal Whitehead et Graham Forbes, les morses et les caribous sont particulièrement vulnérables aux activités humaines. Le développement de l’industrie, la pollution et le réchauffement climatique ravagent l’habitat des animaux. De même l’expansion des circuits touristiques génère des interactions qui perturbent leur mode de vie.

Le comité explique notamment qu’une grande partie du Nord canadien est soumise à une forte augmentation des températures qui dépasse le réchauffement moyen du reste du monde. A cause des sociétés humaines, les habitats se transforment et le lichen, principale source de nourriture du caribou pour affronter l’hiver, disparaît au profit de petits arbustes.

 

Un statut particulier pour protéger les espèces

Le Cosepac est chargé d’informer le gouvernement sur l’état de la faune et de lui prodiguer ses conseils. Il a notamment pour mission de désigner les espèces menacées et d’accorder certains statuts qui permettent de protéger les animaux.

Le comité recommande ainsi que les morses et les caribous migrateurs de l’Est soient respectivement classés sous le statut d’ « espèce préoccupante » et d’ « espèce en voie de disparition »  pour forcer le gouvernement à agir afin d’enrayer le déclin de ces animaux.

source : peupleloup, Flickr

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux