Cette technologie permet de regarder un film et jouer à la console en même temps sur un seul écran

Fatigué de devoir vous battre avec votre partenaire pour choisir le programme télé ? Marre de l’écran scindé dans vos jeux vidéo, qui réduit drastiquement la surface de votre écran ? MirraViz, une startup américaine, a trouvé la solution pour vous : un écran qui diffuse des perspectives différentes. Et si c’était la technologie du futur ?

 

Des perspectives différentes pour un seul écran

Présenté lors de l’édition 2018 du CES, la technologie de Mirraviz, si ce n’est une révolution, est un vrai pas en avant dans le secteur de l’imagerie numérique. Le concept est simple : l’UltraBright Multiview Screen permet la diffusion de plusieurs images simultanément. Pour les percevoir, tout dépend de votre angle de vue. Pour faire simple, le principe est similaire aux images lenticulaires que vous avez sûrement dû voir lorsque vous étiez plus jeune.

Cela signifie que vous et la personne qui se trouve à vos côtés pouvez voir deux films différents, tout en regardant le même écran. Et ce, sans l’aide de lunettes ! Une technologie qui repousse les limites de ce qu’avait déjà entrepris LG avec son Dual Play en 2011 qui, lui, imposait des lunettes pour diffuser sur un écran 3D deux ensembles d’images 2D, chacun destiné à l’un des spectateurs. De même, vous pourrez jouer à la console en multijoueurs avec vos amis sans que l’écran ne soit scindé en 2 !

Une belle technologie mais quelques contraintes évidentes

Le Multiview de Mirraviz fonctionne via la rétroréflexion, déjà utilisée par les panneaux de signalisation, par les réflecteurs de vélo ou par les marquages situés sur la chaussée. Ainsi, la rétroréflexion renvoie la lumière vers sa source (ce qui permet par exemple de voir un panneau Stop dans la nuit lorsqu’il est éclairé par les phares d’une automobile). Mais la force du Multiview, c’est que son écran peut recevoir plusieurs sources de lumières.

Autant aller droit au but : le Multiview fonctionne avec un minimum de 2 projecteurs. Et pas n’importe lesquels ! Ils devront être équipés de la technologie DLP pour permettre au système de fonctionner. Autrement dit, la technologie a un coût… Jusqu’à 1299 $, selon la taille qui varie de 52 à 94 pouces. Et ce n’est que l’écran, puisque les projecteurs ne sont pas fournis avec. La start-up prévoit tout de même un pack « Home Cinema » à 2 000 $ avec deux projecteurs spécialement customisés, ainsi qu’un pack « gaming » pour 3 000 $, fournissant une configuration audio optimisée, des projecteurs et même des fauteuils dédiés aux joueurs de jeu vidéo.

Enfin, dernière contrainte mais l’une des plus évidentes : pour profiter au maximum du Multiview, les spectateurs devront se situer dans l’exact angle d’un des projecteurs.

La technologie de Mirraviz est donc à surveiller. Destiné aux gamers mais aussi aux fans de cinéma, ou tout simplement aux familles dont les membres n’ont pas envie de s’isoler pour profiter de leurs contenus numériques, l’Ultrabright Multiview pourrait bien devenir une étape importante dans l’imagerie numérique. Si la star-up vise surtout le divertissement, elle a déclaré vouloir également cibler les entreprises particulièrement présentes dans le monde de la publicité.


Mirraviz se spécialise dans ce genre de technologie.


Parmi les êtres humains, on ne reconnaît pleinement l’existence que de ceux qu’on aime

— Simone Weil