Les scientifiques sont sur le point de créer des mini-cerveaux d’homme de Néandertal

Une équipe de scientifiques a eu le projet fou de vouloir reproduire des mini cerveaux de notre ancêtre, l’homme de Néandertal. Une idée qui semble relever d’un scénario de film de science fiction mais qui en réalité permettrait de mieux comprendre en quoi nous sommes différents de nos parents les plus proches.

UN CERVEAU EN BOÎTE 

D’ici quelques mois, des scientifiques de l’institut Max Planck de Leipzig vont recréer des mini cerveaux d’hommes de Néandertal. Mais comment est-ce possible ? En fait l’équipe du professeur Svante Pääbo va créer des « organoïdes cérébraux ».  En 2010, l’équipe avait réussi à reproduire le code du génome de Néandertal à partir de cellules souches humaines prélevées sur quatre femelles qui vivaient en Europe. Le procédé est simple mais minutieux, il consiste à les faire se développer dans une boîte de Petri en laboratoire pour développer des neurones.

Conglomérées, les cellules se regroupent entre elles pour organiser un cerveau. Une opération minutieuse qui demande aux scientifiques beaucoup de précautions. Un simple grain de poussière pourrait venir dérégler le processus en ajoutant son propre ADN ! Les règles sont strictes, costumes de spationautes et douches régulières obligatoires pour l’équipe.

Après avoir séquencé le génome de l’homme de Néandertal en 2010,  Svante Pääbo et son équipe avaient pu faire plusieurs observations. Notre cousin s’est reproduit il y a quelques dizaines de milliers d’années avec homo sapiens. Des milliers d’années après cette union,  l’homme moderne ne possède plus que 3 % des gênes de Néandertal dans son ADN et seulement 20 % du génome de Néandertal est présent dans la population humaine. Aujourd’hui, le scientifique veut pousser plus loin ses recherches pour comprendre les ressemblances entre les deux espèces.

Chercheur de l’Institut Max-Planck préparant un échantillon d’os pour en extraire l’ADN.

MIEUX COMPRENDRE NOS ANCÊTRES POUR MIEUX NOUS COMPRENDRE

Le but de cette expérience pour l’équipe de scientifiques est clair : « Nous espérons trouver des différences fondamentales dans le fonctionnement des cellules nerveuses qui pourraient expliquer pourquoi les humains semblent si spéciaux cognitivement« . Svante Pääbo se questionne également« Y a-t-il une base biologique permettant d’expliquer pourquoi les humains modernes se sont reproduits par million puis par milliard, se sont répandus à travers le monde et disposent d’une culture ?« .

Si les hommes de Néandertal sont souvent considérés comme bêtes et brutaux, les nombreuses découvertes de ces dernières années ont prouvé que cela n’était pas le cas. «Les Néandertaliens étaient raisonnables, comme les autres mammifères. Ils ne prenaient pas la mer sans savoir ce qu’il y avait de l’autre côté. Pour moi, la plus grande question dans l’histoire de l’humanité est de savoir pourquoi nous sommes devenus si fous ? » conclut le scientifique.

Rassurez-vous, le but de cette expérience n’est absolument pas de cloner un homme de Néandertal. En dehors des questions éthiques évidentes que cela poserait, la taille du cerveau reproduit qui mesure seulement quelques millimètres ne lui permet pas d’être  sensible et la câblage des neurones est absolument aléatoire. Pääbo rappelle également que pour réaliser une telle prouesse, il faudrait faire plus de 30 000 modifications génétiques, impossible avec nos connaissances actuelles.

homme de Néandertal

Le vrai bonheur ne dépend d’aucun être, d’aucun objet extérieur. Il ne dépend que de nous…

— Dalai Lama