Sachez qu’il y a plus de microbes sur Terre que d’étoiles dans la galaxie toute entière

Compter les étoiles présentes dans toute la Galaxie ressemble à un défi de taille tant elles sont nombreuses. Pourtant, sur Terre, une forme de vie dépasse le nombre d’étoiles que l’on peut observer à ce jour : les micro-organismes. 

 

5 FOIS PLUS DE MICROBES QUE D’ÉTOILES ?

Avec 200 milliards de points recensés dans la galaxie, nous pourrions penser que les étoiles sont ce qu’il y a en plus grande quantité dans notre univers. Ce chiffre impressionnant est pourtant faible comparé à celui des organismes les plus nombreux de la galaxie : les micro-organismes terrestres.

Des biologistes de l’Université d’Indiana ont estimé en 2016 le nombre de microbes, bactéries et autres organismes microscopiques vivant sur Terre. D’après leurs calculs, il y aurait 10 puissance 12 espèces de micro-organismes sur notre planète, soit plus de 1 000 milliards de formes de vies différentes.

 

COMBIEN D’ESPÈCES ONT DÉJÀ ÉTÉ RECENSÉES ?

Actuellement, ce sont 5,6 millions d’espèces de micro-organismes provenant de 35 000 lieux du globe qui ont été recensés par les chercheurs. Le chiffre ne représenterait toutefois qu’un millième de 1 % de toutes les espèces de la planète.

Le travail ne manque pas pour les spécialistes des micro-organismes mais Jay T. Lennon de l’Université de l’Indiana et principal auteur de l’étude : « Estimer le nombre d’espèces présentes sur Terre est un des plus grands défis de la biologie ».

 

DES BACTÉRIES MÉCONNUES AU POTENTIEL EXPLOITABLE

Le grand nombre d’espèces encore à découvrir ouvre la voie à un large éventail de possibilités pour les biologistes. En plus d’approfondir les connaissances humaines sur ces espèces, ces micro-organismes encore méconnues pourraient jouer dans l’avenir un rôle majeur.

Parmi les pistes évoquées, les bactéries et microbes pourraient ainsi servir à créer des carburants alternatifs ou des traitements contre certaines maladies. Cependant, un long travail de recherche et d’analyse reste à faire avant de trouver à ces espèces encore inconnues une utilité dans notre quotidien.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux