Le chien sauvage d’Afrique © Pixabay

8. Les lycaons éternuent pour la démocratie

Les chiens sauvages sont originaires d’Afrique subsaharienne. En 2014, les zoologues ont appris qu’ils organisaient des sortes de rassemblements sociaux. Leur système de vote repose sur le nombre d’éternuements : leur volonté à commencer la chasse est ainsi proportionnelle au nombre d’éternuements qu’ils émettent. Le « quorum » est le nombre d’éternuements nécessaire pour arriver à un accord. Aussi, un ensemble d’appels mobiles est impératif pour parvenir à un consensus démocratique sur les endroits à explorer.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de