Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, les scientifiques du monde entier sont à la recherche d’un éventuel médicament pour contrer la maladie. De nombreux tests en la matière sont en cours, et un médicament d’origine japonaise aurait affiché des résultats très positifs lors des essais cliniques.

Des essais cliniques très prometteurs

Un médicament japonais contre la grippe s’est révélé efficace dans le traitement du coronavirus lors des premiers essais cliniques en Chine. Les autorités médicales chinoises ont déclaré avoir testé le médicament antiviral nommé Avigan sur 340 patients. Il a été constaté qu’il réduisait le temps de récupération et améliorait l’état pulmonaire des patients, a rapporté The Guardian. Développé par Fujifilm Toyama Chemical, ce médicament antiviral avait été fabriqué par Zhejiang Hisun Pharmaceutical pour traiter les virus de la grippe en 2014.

Un important pourcentage des patients infectés à qui l’on a administré l’Avigan à Wuhan et à Shenzhen ont été guéris. En effet, après avoir suivi un traitement avec le médicament pendant onze jours, leurs dépistages au COVID-19 se sont révélés négatifs. Le médicament n’a cependant pas été efficace sur tous les patients traités, surtout chez ceux qui affichaient des symptômes graves. Quoi qu’il en soit, Zhang Xinmin, un responsable du ministère chinois des Sciences et de la Technologie, a notamment déclaré à The Guardian que l’Avigan « présente un haut degré de sécurité et est clairement efficace dans le traitement ».

Le Favipiravir est l’ingrédient principal de l’Avigan. La principale caractéristique du médicament est sa capacité à empêcher les gènes du virus de se répliquer dans les cellules infectées. Bien évidemment, des tests supplémentaires seront nécessaires pour valider l’usage de masse de ce médicament contre le coronavirus. Une approbation du gouvernement chinois sera également nécessaire pour utiliser l’Avigan pour traiter le coronavirus. Cela ne devrait cependant pas prendre trop de temps si le médicament s’avère efficace, dans la mesure où il est déjà largement utilisé contre la grippe.

— Myriam B / Shutterstock.com

Un médicament dont la totale efficacité reste encore à prouver

Selon le Financial Times, le gouvernement chinois détient actuellement un stock d’Avigan pour traiter environ deux millions de personnes. Mais les médecins hésitent encore à utiliser le médicament à grande échelle tant que tous les tests le concernant ne seront pas effectués. En plus de la Chine, le Japon effectue également des essais cliniques sur les effets du Favipiravir sur le COVID-19. Par rapport à cela, le Dr Yohei Doi, qui dirige l’essai clinique à la Fujita Health University, a déclaré : « L’Avigan a été administré en tant que mesure d’urgence aux patients dans des conditions critiques dans certains hôpitaux. »

« Nous devons collecter des informations sur le nombre de patients qui ont reçu de l’Avigan et sur le type d’effet observé par les médecins qui prennent ces décisions d’urgence sur le terrain », a-t-il ajouté. De son côté, Fujifilm et ses filiales responsables de la production de l’Avigan se sont engagés à faire tout leur possible pour aider à mettre fin à la pandémie. Junji Okada, président de Fujifilm Toyama Chemical, a déclaré : « Nous voulons faire tout ce que nous pouvons si l’Avigan peut contribuer à mettre fin à cette épidémie le plus rapidement possible. »

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de